Joan Baez, le Poulpe fait ceinture.

Décidément, si le poulpe n’est pas en grande forme, les auteurs qui l’ont repris, eux, pètent le feu. C’est encore le cas avec ce Sarko et Vanzetti, sous la plume inspirée de Serguei Dounovetz.

La chanson est maintenant connu, le poulpe ne se contente plus de cracher du noir, il en broie. Chéryl lui fait la gueule, la France est gouvernée par qui on sait … Bref la déprime. Jusqu’à ce qu’il lise dans le journal qu’un dénommé Vanzetti, syndicaliste anarchiste du nord qui lui a tout appris quand il était encore un pulpito, est accusé du meurtre d’un vigile. L’homme a été égorgé dans l’usine d’armement pour laquelle il travaillait, la nuit, devant un coffre-fort béant. Comme depuis quelques semaines, les grévistes bloquent la boite pour que leur patron ne puisse pas tout envoyer en Chine, l’occasion n’est que trop belle de tout mettre sur le dos d’un des revendicateurs les plus virulents. C’est, bien évidement, compter sans Gabriel qui va, à l’occasion, découvrir de nouvelles bières, et retrouver un peu de son allant d’antan.

Un poulpe écrit par Serguei Dounovetz ça semble tellement évident qu’on se demande comment cela ne s’est pas fait avant. On dirait que le personnage a été créé pour lui. Et donc ça marche du feu de Dieu.

Intrigue solide, dialogues qui claquent, jolies filles, bastons, coups de gueule et coups de boule, gouaille … Tout y est, pour le plus grand plaisir d’un lecteur qui jubile. Les sales cons en prennent pour leur grade, sans pour autant que l’auteur tombe dans l’angélisme ou le manichéisme (en gros, les enfoirés de patrons racistes sont de vrais enfoirés, mais en face les choses sont plus nuancées, et pas toujours roses, rouges ou noires …).

Et je vous laisse la surprise du feu d’artifice final …

Serguei Dounovetz / Sarko et Vanzetti, Baleine/Poulpe (2010).

PS. J’ai longtemps hésité à garder ce titre de corps de garde. J’ai fini par craquer, pensant qu’il n’était pas pire que certains originaux. Je vous prie d’excuser cette facilité passagère, je suis un peu fatigué … Promis, je ne le ferai plus …

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s