Varg Veum a rendez-vous avec l’histoire.

Avant d’attaquer le dernier Varg Veum acheté lors de la dernière édition de TPS, j’ai décidé de combler mon retard et de lire l’avant-dernier, réédité chez folio. C’est donc de Gunnar Staalesen, et ça s’appelle Les chiens enterrés ne mordent pa

C’est plutôt inhabituel pour quelqu’un  de plutôt non violent comme Varg Veum, mais il accepte de servir de garde du corps à un homme paumé qui doit aller à Oslo régler une dette à des usuriers aux méthodes musclées. En apparence tout se passe bien, jusqu’à ce que Varg croise une femme qu’il a connue dans les années 60, quand il était étudiant dans la capitale. Elle semble l’avoir complètement oublié, et tout pourrait en rester là si, d’un coup, les cadavres ne commençaient à s’accumuler. Une fois de plus, sans le vouloir, Varg a mis le pied dans un nid de frelons. Et dans l’histoire de la décadence du modèle scandinave.

On retrouve les qualités des romans de la série : un héros crédible et attachant. Des personnages secondaires blessés par la vie émouvants et une intrigue complexe mais solide et bien menée.

Pour autant ce n’est pas là un épisode classique. Pour commencer, l’auteur envoie son héros hors de Bergen, loin de ses bases. Et surtout il le fait enquêter sur une affaire beaucoup moins intime que ce à quoi il est habitué. Il en résulte un volume plus politique, plus engagé, en prise directe avec la Grande Histoire.

Après c’est une question de goût. Pour ma part, même si j’ai pris plaisir à lire ce roman, j’avoue que je préfère le Gunnar Staalesen plus intime, plus mélancolique, celui qui laisse l’histoire et la peinture de la société norvégienne transparaître en toile de fond de ses histoires de famille. Mais ne doutons pas qu’il y a aussi des amateurs de ce Staalesen plus « détective de l’Histoire ».

Gunnar Staalesen / Les chiens enterrés ne mordent pas (Begravde hunden biter ikke, 1993), Folio/Policier (2011), traduit du norvégien par Alex Fouillet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s