Nesbo, avec ou sans Harry ?

Yes, Jo Nesbo est de retour. Inutile de faire durer le suspense, vous le savez sans doute tous, Harry Hole, après Fantôme est … Toujours sec dans ses titres le norvégien, c’est Police.

NesboOslo. Un ancien policier est sauvagement assassiné sur les lieux d’un crime jamais élucidé. Il avait fait partie de l’équipe ayant échoué dans son enquête. Lorsqu’un second policier est tué dans des circonstances analogues, la police doit se rendre à l’évidence, un tueur a décidé de s’en prendre aux flics, en particulier à ceux qui n’ont pas élucidé les affaires sur lesquelles ils ont travaillé. D’habitude, ce genre d’affaire revenait à Harry Hole. Mais Harry n’est plus là pour les aider. Pendant ce temps, dans l’aile sécurisée d’un hôpital, un homme est dans le coma, étroitement surveillé. Certains attendent avec impatience qu’il se réveille pour parler. D’autres redoutent qu’il se réveille pour parler …

Alors, il est dans quel état Harry ? Je le dirai pas.

Alors qu’est-ce qui s’est passé à la fin de Fantôme ? Je le dirai pas non plus.

Alors merde, il va revenir, il est toujours vivant ? En forme ? Toujours rien, je serai muet comme une tombe.

Jamais peut-être Jo Nesbo n’avait maîtrisé à ce point le suspense, la façon de vous laisser avec un doute atroce à toutes les fins de chapitres. Attention, lecture déconseillée aux cardiaques. Oui, ça fait un peu procédé ou recette de cuisine. Oui, mal maîtrisé ça aurait pu énerver, agacer, voire carrément gonfler.

Sauf que Jo Nesbo est un maître cuisinier et qu’il assaisonne à la perfection les recettes les plus connues, battues et rabattues. Et je ne sais pas vous, mais moi j’ai marché comme un seul homme. Comme un couillon, à tous les coups. Et puis on sent qu’il s’est fait tellement plaisir à jouer avec nos nerfs, que ce serait gâcher de ne pas prendre plaisir nous aussi.

Comme quoi, le thriller quand c’est bien fait, c’est pas mal aussi. Et là, cela relève de l’horlogerie suisse, du grand artisanat, voire du grand art. Jouissif.

Jo Nesbo / Police (Politi, 2013), Série Noire (2014), traduit du norvégien par Alain Gnaedig.

8 réflexions au sujet de « Nesbo, avec ou sans Harry ? »

  1. Nicolas

    je le commence enfin…
    Un Hole sans Harry, après un bon quart…étonnant, mais les équipiers sont suffisamment détaillés pour tenir l’affiche sans problème

    putain, mais où est Harry ?

    Répondre
    1. Martha

      J’aimerais bien savoir si les aventures de Harry Hole se terminent avec « Police », ou puis-je avoir encore un espoir de retrouver mon héros si noir pour meubler mes nuits blanches – après « Le Fils », qui est très bien soit dit en passant…

      Répondre
      1. actudunoir Auteur de l’article

        Je ne sais pas si Jo Nesbo lui-même pourrait répondre à cette question … On verra bien, après tout, Harry Hole n’est pas mort, et on a même vu des héros revenir de l’enfer !

  2. Nicolas

    ouais, toujours très bon
    Hâte de retrouver la némésis Bellman version borgne maintenant…

    je vais me lancer dans le Nicolas Matthieu
    la forêt, la neige, mais dans les Vosges cette fois

    Répondre
  3. Meyer Meyer

    Après avoir lu « du sang sur la glace », je ne peux que conseiller au visiteur de passage sur cet excellent blog de lire plutôt les « Harry Hole ». Celui là est très bien mais il ne faut pas le lire indépendamment du précédent (Fantôme)

    Répondre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s