Rencontres toulousaines.

C’est la rentrée, cela n’aura échappé à personne. Et je suis plongé dans un pavé de plus (la rentrée est pavée de pavés plouf, plouf). Le dernier Padura, dense et passionnant (et dense …).

Ceci dit, pour les toulousains, entre fin septembre et début octobre, si vous voulez m’éviter il va falloir faire attention, je serai partout !

Jeudi 25 septembre, à partir de 20h (modification d’horaire), j’aurai l’immense plaisir et honneur d’animer la rencontre avec Leonardo Padura (justement) à Ombres Blanches.

La semaine suivante, mardi 30 septembre, rebelote, pour une rencontre avec Aro Sáinz de la Maza, à propos de son roman Le bourreau de Gaudí (que je n’ai pas encore lu …), toujours à Ombres Blanches, toujours à 18h00.

Dimanche 5 octobre à 15h00, dans le cadre de La Novela, je serai dans les jardins Raymond VI (du côté du musée des abattoirs) pour causer avec ceux qui viendront de Ville et Polar.

Ensuite c’est Toulouse Polars du Sud qui démarre. Avec cette année une nouveauté (entre autres) : l’ouverture à peine esquissée l’année dernière vers les librairies de l’hyper centre-ville s’accentue, et s’accentue en beauté. Les auteurs seront dans toutes les librairies indépendantes durant la semaine du 6 au 11 octobre, et pour ma part j’animerai trois rencontres :

  • Mardi 7 octobre à partir de 18h00, Deon Meyer sera à Ombres Blanches. Profitez-en, il ne pourra pas rester pour le week-end, victime d’une tournée européenne très fournie.
  • Jeudi 9 octobre, toujours à partir de 18h00, toujours à Ombres Blanches, ce sera Eric Maravélias. L’occasion de rencontrer cet auteur dont Aurélien Masson nous avait dit le plus grand bien lors de sa venue à Toulouse (et il avait bien raison).
  • Vendredi 10 octobre, à partir de 16h30-17h00, Ayerdhal sera à la librairie Bédéciné.
  • Et Eric Maravélias et Ayerdhal restent le week-end et seront en très bonne compagnie (Pierre Lemaître, Yasmina Khadra, Serge Quadruppani, Gianni Biondillo, Carlos Salem, Lorenzo Lunar, Stéphanie Benson, Cristina Fallaras, Michael Mention etc …) à la librairie de La Renaissance.

Je vous reparlerai bien entendu de tout ça au fur et à mesure des rencontres, mais vous pouvez commencer à cocher les dates dans vos agendas.

10 réflexions au sujet de « Rencontres toulousaines. »

  1. lamf

    animer…whouaaaaaaaaaaaa, je pourrai pas, dommage que ce soit si loin, je pense qu’il doit y a voir une fraicheur bien différente dans ce genre d’évenement qu’à lyon.
    bon salon, bon tout

    Répondre
  2. samgotfield

    Dommage que je sois si loin. J’ai suivi ton conseil, La Faux soyeuse entre les mains. C’est du brutal, j’peux pas mieux dire ! Merci.

    Répondre
    1. actudunoir Auteur de l’article

      Merci !
      Autant je sais qu’un papier sur Craig Johnson ou Andrea Camilleri ne sert « qu’à » me faire plaisir et partager mon plaisir, ces auteurs n’ayant vraiment pas besoin de pub (et c’est tant mieux pour eux), autant savoir que grâce à ma petite note quelqu’un a découvert et aimé Maravélias me comble et me convainc de repartir pour 10 ans !

      Répondre
  3. Françoise

    Le grand Leonardo sera également à Ivry au salon « En première ligne ». Comme j’ai tout lu de lui, comme c’est un de mes auteurs préférés, je ne vais pas attendre qu’il arrive à ma bibliothèque, je vais me le faire dédicacer. Quant à Maravélias, j’attends qu’il revienne (dans les rayons de ma bibliothèque)…

    Répondre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s