Rencontre avec Eric Maravélias

Deuxième soirée TPS à Ombres Blanches. Avec Eric Maravélias. Malheureusement les toulousains ne s’étaient pas déplacés, très peu de monde. Ils ont eu tord.

J’ai découvert avec bonheur un auteur chaleureux, intéressant, mais ce qui est plus important pour un animateur de débats, j’ai découvert un conteur. Et oui, c’est ça qui compte face à un public, c’est là que les latinos sont imbattables, et que Maravélias se débrouille très bien. Il sait raconter.

Raconter la galère, l’horreur, raconter l’espérance, les rêves déçus, raconter les chutes et rechutes, mais aussi chaque fois qu’il s’est relevé. Raconter la solitude, la maladie, raconter l’amour et le manque d’amour. Raconter les auteurs qu’il aime et admire. Raconter l’arrivée de l’héroïne, raconter ses ravages. Raconter les aventures éditoriales. Raconter la poésie d’un paysage urbain et industriel la nuit, sous la pluie. Raconter le manque, la mort des potes, et pourtant, malgré tout, la joie d’être là et d’avoir vécu tout ça.

Et puis l’émotion, la franchise brute face à un public peu nombreux mais visiblement très ému.

Autant de choses difficiles à rendre, dans un bref compte-rendu, mais qui font que tout le monde, à une moment ou à un autre, a eu la gorge serré, et que ce fut une très belle rencontre.

Une fois de plus les absents ont eu tort …

7 réflexions au sujet de « Rencontre avec Eric Maravélias »

  1. Norbert

    J’aurais tant aimé assister à cette rencontre. J’ai eu la chance de faire sa « connaissance » via Facebook, je me suis pris la claque de la décennie en lisant La Faux soyeuse (j’attendais en fait depuis tellement longtemps qu’un auteur s’empare de ce sujet, et de cette manière – évidemment, ce n’est qu’après sa lecture que j’ai réalisé ça), pour moi la plus grande révélation française de l’année (si ce n’est de la décennie). C’est vraiment quelqu’un d’admirable.
    PS : J’espère qu’on t’aura enfin payé en nature après toutes ces animations de rencontres, ne serait-ce que par un dernier arbre… 😉

    Répondre
    1. actudunoir Auteur de l’article

      Je rentre de la soirée, et de la rencontre avec Ayerdhal, du bonheur.
      Et oui, j’ai récupéré le dernier Rankin, le dernier Staalesen et Nos disparus.
      Je verrai donc quand je pourrai sortir la tête de l’eau, après le salon.

      Répondre
    2. claudine Chassaing

      Bonsoir, arrivée à mi parcours de la rencontre avec Eric M. et forcément déçue d’avoir loupé l’essentiel de l’échange…pourrais je vous rencontrer, si vous voulez bien…lors de l’un de vos passages à Ombres Blanches…? Merco beaucoup et peut être à bientöt…Bien cordialement, claudine

      Répondre
      1. claudine Chassaing

        suis arrivée en retard avec le livre sous le bras pour dédicace, repartie aussitôt parce que obligations…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s