Police du peuple ? seulement à la Nouvelle-Orléans, malheureusement.

Malheureusement, force est de constater que nous n’avons pas en France la police que met en scène Norman Spinrad dans son Police du peuple. Une police dont le slogan serait « pas de victime, pas de crime », une police qui, comme il l’écrit si bien donnerait « le pouvoir au peuple ».

Dernièrement, si je ne m’abuse, la police ou sa sœur jumelle militaire (les gendarmes) ont tué un jeune qui n’avait, selon Spinrad commis aucun crime puisqu’il n’y avait pas de victime.

A moins que manifester et se déclarer contre une décision locale ou nationale soit maintenant considéré comme un crime en France.

Qu’aurions-nous entendu si une telle affaire avait eu lieu à Cuba ou au Venezuela ?

Et qu’a-t-on entendu de la part d’un gouvernement qui ose se dire socialiste ? Que les manifestations de protestation contre cet assassinat ne respectaient pas la mémoire de la victime. Il aurait peut-être mieux valu commencer par respecter sa vie. Et mettre tous les moyens, non pas sur la répression de ceux qui manifestent, à juste titre, contre l’apparente (apparente ?) impunité des assassins, mais sur la découverte de la vérité, des coupables et des dysfonctionnements de tout un système, pour qu’une telle tragédie ne puisse pas se répéter.

Ceci étant posé, et en attendant l’avènement de forces de maintien de la paix comme celles imaginée par le jeune Norman (qui je le rappelle ne sont pas là pour empêcher la fête mais pour tout faire pour qu’elle puisse avoir lieu), je me fais un plaisir de relayer l’appel d’un autre toujours jeune homme, Serge Quadruppani.

7 réflexions au sujet de « Police du peuple ? seulement à la Nouvelle-Orléans, malheureusement. »

  1. Pierre FAVEROLLE

    Salut Jean Marc. Evidemment, je vais le lire. A propos de la police en France, je te conseille Métier de chien de Marc Louboutin (Rouge Sang éditions) qui est un témoignage et dont je parle vendredi. La course aux chiffres et le « nouveau » management font des ravages. Eloquent ! Amitiés

    Répondre
  2. lamf

    déconnecté, je suis, pas de télé, peu de journaux, finalement je vis mieux,
    Everywhere cool, there’s nothing new
    Yeah in the context of no contest
    comme le chantait les G A B

    Répondre
  3. belette2911

    Je sais pertinemment bien que si certains faits d’actualités avaient eu lieu en Russie, à Cuba où dans d’autres pays où la démocratie est un peu utopique ou partie en vacances, ça aurait gueulé dans nos pays (France/Belgique)… mais quand ça a lieu chez nous, motus et bouche cousue :/

    Répondre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s