Charlie, Maester et les vautours.

Je n’aime pas l’expression, qui sous-entend connement que le courage serait une vertu uniquement masculine, mais là fait avouer qu’ils en ont ! Des Couilles, des Cojones ou des Guts (ce qui met tout le monde d’accord).

Je ne vous remettrai pas ici une couverture qu’on a déjà vue jusqu’à la nausée (et que je vais acheter dès qu’on pourra la trouver sans se lever à 5h00). Je remarque juste que tout un tas de tartuffes qui couinaient que Charlie exagérait sont maintenant les grands défenseurs de la liberté, et encore plus s’ils peuvent récupérer quelques miettes de … la manne.

Bref, dans tout ce déballage ou d’aucuns volent au secours de la victoire, je voulais attirer votre attention sur un vrai immense talent. Je l’ai déjà dit et crié, mais peut-être jamais ici, dans mon nouveau chez moi (chez wordpress), mais Maester est grand, très grand, immense.

Allez faire un tour chez lui, voir son traitement de l’info depuis ce sinistre mercredi. Et voyez dans le dernier dessin (du moins le dernier à cette date) le regard de la dame, l’air couillon du monsieur et le titre absolument grandiose !

Sinon, je lis, mais moins, planté que je suis devant les sites d »info. Mais j’avance dans le dernier James Lee Burke qui lui aussi est grand.

8 réflexions au sujet de « Charlie, Maester et les vautours. »

  1. lamf

    yep, moi j’en parle plus, je tourne la page sur le site. Je reçois des mails racistes, des hoax, sur le vote des étrangers c’est de la folie, mais bon, le mal est là, je me rends compte du racismes ambiant, qui prend maintenant vraiment corps et racines, chez les gens du job, ou ailleurs….
    j’ai aucune illusion, sur le mur qui arrive..
    Je vous conseille un livre le paradoxe de Fermi chez Denoël, d’utilité publique….

    Répondre
      1. solas thierry

        a tous ceux qui ont la nausée comme moi depuis une semaine, pour d’abord cette tuerie et puis pour toute cette récupération qui aurait fait hurler nos dessinateurs, je vous invite à venir au salon de la bd à Angoulême du 29 janvier au 1 er fevrier venir rencontrer les dessinateurs underground, Willem, y est souvent à la bulle place New York. Pas celle commerciale du Champ de Mars. Voilà le vrai monde et le vrai esprit Charlie.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s