MORT EST VENU CHERCHER TERRY PRATCHETT !

Ca suffit maintenant ! Ce mois de mars est décidément funeste. Après Francisco Gonzalez Ledesma c’est le génial Terry Pratchett qui nous quitte.

Si vous suivez ce blog, vous savez forcément que je lui voue une admiration sans borne, et surtout que je lui suis infiniment reconnaissant. C’est qu’ils sont rares les écrivains à m’avoir tant fait rire, et aussi intelligemment.

Terry Pratchett c’est bien entendu la génialissime série des Annales du Disque Monde. La série de fantazy la plus inventive, la plus déjantée et pourtant la plus proche de notre monde qui soit. Car si chez Pratchett la monde vogue dans l’espace sur le dos d’une tortue géante, si on y trouve des mages, des sorcières, des vampires, des zombies, des nains, des trolls … On y trouve surtout un humour dévastateur et le miroir à peine déformé de notre triste monde.

Et tout est passé à la moulinette : Le foot (Allez les mages), le cinéma (les zinzins d’Olive-Oued), la révolution chinoise (Les tribulations d’un mage en Aurient), le conflit israélo-palestinien (Jeu de nains), les privatisations à outrance (Timbré), les contes de fées (mécomptes de fées), Shakespeare, les histoires de flics à la McBain, la guerre, les injustices, la révolution, la presse … Tout je vous dit.

Et quels personnages ! Ils ne me quitteront jamais. MORT qui se révèle très sérieux et aimerait être jovial (j’espère n’avoir besoin de rappeler à personne que MORT QUI PARLE TOUJOURS COMME CA EST UN MONSIEUR, PAS UNE DAME), le mage Rincevent et son coffre à pattes, Mémé Ciredutemps la meilleure sorcière du monde (mais pas la plus aimable) et sa copine Nounou Ogg, le Seigneur Vétérini, despote éclairé , mais surtout despote de la Ville d’Ankh-Morpok, Samuel Vimaire, le Steve Carella de la ville, l’ourang-outang bibliothécaire de l’Université de L’invisible, Colon et Chique les deux flics les plus minables du Guet, leurs collègues nains (ou naines), louve, troll, Moite von Lipwig, l’escroc devenu par la force des choses le plus ardent défenseur du service public, Cohen le barbare … Sans compter le vendeur de pâtés infâmes, l’avocat zombi …

Il y en a tant, ils sont tous inoubliables, j’avais un tel plaisir à les retrouver, tous autant qu’ils sont, ils m’ont tant fait rire, parfois aux éclats, ils m’ont ému, ils m’ont presque fait pleurer, ils m’ont enthousiasmé … Ils m’ont fait réfléchir.

Terry Pratchett avait un don pour jouer avec un lecteur qu’il savait connaisseur de son œuvre. Il jouait avec son intelligence, ses souvenirs, le traitait en ami à qui on n’a plus besoin de tout expliquer et avec qui on se comprend à demi-mot. C’est extraordinaire à lire, ça rend heureux et fier de partager quelque chose avec quelqu’un qu’on n’a jamais vu mais avec qui on se comprend si bien.

Même si je ne l’ai jamais rencontré, j’ai l’impression de perdre un copain.

Et je ne voudrais pas conclure sans citer un autre de ses chef-d’œuvre, écrit à quatre mains avec Neil Gaiman, cela s’appelle De bons présages, si vous ne le connaissez pas, précipitez-vous, c’est hilarant et terriblement juste.

C’est fini, Comme le grand Terry ne pouvais pas rater sa sortie, il avait préparé un message envoyé par son copain MORT (vous le trouverez en cherchant sur gougueule). On pourra se consoler en relisant la quarantaine de bouquins qui se passent sur le Disque-Monde.

13 réflexions au sujet de « MORT EST VENU CHERCHER TERRY PRATCHETT ! »

  1. Amandine

    Un trèèèès grand auteur. Merci pour ces mondes déjantés. Je vais me remettre aux Annales… (et au grand livre des gnomes)

    Répondre
  2. La Feuille

    Merci pour ce bel hommage tant mérité. Mort a perdu patience. Dommage ! Nul doute que si elle avait attendu tranquillement sur le bord de la route on se serait encore régalés de quelques chefs d’œuvre.

    Répondre
  3. Meyer Meyer

    Jamais lu Terry Pratchett n’étant pas très branché Fantazy. Mais ça me donne envie. Un conseil pour commencer ?

    Répondre
    1. actudunoir Auteur de l’article

      En tant qu’amateur de polars, et en particulier du 87° district, je te conseillerais la série policière avec Au guet, Guet des orfèvres, et PIeds d’argile. Après si tu accroches … TOUT.

      Répondre
      1. Mary

        Il m’a tellement fait rire ! Les sorcières, le Guet, et la Mort, mais la Mort, ce personnage est un concentré de génie. Et il était prolifique, au moins, on ne manque pas de matière! Bref, voilà un bien grand vide… !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s