Merci monsieur BB King

Mauvaise nouvelle dès le réveil le grand BB King est mort. D’un autre côté, à presque 90 ans, il a eu une belle vie, ou du moins, une belle fin de vie.

Au delà de ses disques et de tout ce qu’on peut voir aujourd’hui sur le web, BB King reste pour moi le souvenir de concerts mémorables.

L’orchestre joue, chauffe la salle sur un ou deux morceaux, puis la Maître est annoncé. Il arrive tranquillement, commence à taper des mains de ce geste si caractéristique, comme s’il donnait des coups de poings dans sa paume ouverte … et chante. Et là premier choc, quelle voix ! Ample, chaude, un de ses voix dans laquelle on sent toute une vie, quantités de malheurs mais aussi de bonheurs, une voix qui rempli la salle sans jamais forcer, sans aucun effet, une voix qui raconte tout simplement et qui vous prend aux tripes.

Puis les 12 mesures de chant terminées, il ramène Lucille qu’il avait mise sur le côté sur son ample ventre, et là, il plante une note, une seule, et montre au monde que la musique ce n’est pas seulement de la technique, pas seulement du travail, pas seulement de la théorie. La musique c’est aussi et surtout cette simple note qu’il fait vibrer, incroyable, incompréhensible, qui répond de façon si évidente à son chant, qui en est le prolongement « naturel ». Et durant tout le concert, on assiste médusé et transporté à ce dialogue entre la voix et la guitare.

Le blues continue bien entendu, la musique de BB King reste, ce qui disparaît à jamais, c’est la claque monumentale, de ce chant de Lucille pris en direct, droit au cœur.

BBKing

Merci pour tout Maître.

9 réflexions au sujet de « Merci monsieur BB King »

      1. gabbrielle

        Il y a tellement de vidéos de BB King sur Youtube (dont certaines ont été visionnées plus de 19 millions de fois, excusez du peu) qu’il est bien difficile de choisir!

    1. actudunoir Auteur de l’article

      Je ne connaissais pas l’histoire, merci pour le lien. Pour les relations avec les groupes de rock anglais, ce mélange de ceux qui leur en voulait d’avoir été riche, et de ceux comme BB King ou Muddy Waters qui les remerciaient d’avoir rendu leur musique populaire hors du cercle restreint des noirs américains, je DvD de Scorcese sur le rock anglais est très instructif.

      Répondre
  1. gabbrielle

    Festival BB King dans tous les médias, on est gâtés:

    – sur la nwl INA ce matin, le Festival Newport de Paris 1974, réalisateur Jean-Christophe Averty (non, non, il n’y a pas de bébés passés à la moulinette) avec quelques commentaires de Pierre Bouteiller http://www.ina.fr/video/CPF86658626
    – sur Arte ce soir à 22h35 ( ou en replay pendant 7 jours sur Arte+7), rediff d’un très long « portrait bouleversant » de 2013 http://www.arte.tv/guide/fr/050778-000/b-b-king-the-life-of-riley

    Bon visionnage à tous

    Répondre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s