Un vrai bonbon british

C’est les fêtes, c’est les vacances, on a le droit de s’amuser, et de suivre les conseils, toujours avisés, de Kti de Bédéciné. C’est comme ça que j’ai lu Au service surnaturel de Sa Majesté, de Daniel O’Malley (que j’avais raté lors de sa sortie chez Super 8).

O MalleyElle s’appelle Myfanwy Alice Thomas, du moins c’est ce que dit la lettre qu’elle trouve dans une de ses poches quand elle se réveille dans un parc, sous la pluie, entourée de cadavres gantés. A partir de là, tout se complique. Elle travaille pour la Checquy, une officine de services secrets très particulière qui rassemble les sujets de sa très gracieuse Majesté dotés de pouvoirs extraordinaires.

Leur travail : protéger l’Angleterre de toutes les menaces surnaturelles. Mais il y a un traitre dans la maison, un traitre qui a effacé la mémoire de la très discrète Myfanwy et qui a tenté de la tuer. Et qui ne sera sans doute pas enchanté de la voir revenir. D’autant moins qu’il doit préparer un sale coup contre la Couronne. Sur la corde raide, notre héroïne va devoir masquer sa perte de mémoire, démasquer le félon, et sauver le pays.

Grace à ses dons, à une volonté de fer, et aux lettres qu’elle s’est elle-même laissées un peu partout pour s’aider. Parce qu’elle savait qu’on s’en prendrait à elle, qu’on effacerai ses souvenirs, et parce qu’elle est très organisée et très efficace.

On n’a pas là le roman du siècle, ni même de l’année, mais par contre, quel plaisir de lecture ! Une aventure pleine de mystère, de rebondissements et de suspense, un monde à la fois complètement délirant et si proche du nôtre, une construction parfaite, un personnage principal extrêmement attachant et un humour subtil mais bien présent.

Je me suis régalé tout le long de ces plus de 600 pages, sans m’ennuyer un seul instant, et en souriant très souvent. Parfait pour des journées de repos, dans un bon fauteuil. Plus que recommandable.

Daniel O’Malley / Au service surnaturel de Sa Majesté (The rook, 2012), Pocket (2015), traduit de l’anglais (Australie) par Charles Bonnot.

8 réflexions au sujet de « Un vrai bonbon british »

  1. bartllebooth

    je l’ai lu il y a quelques temps, et si ce n’est pas un livre inoubliable, cela reste un livre vraiment divertissant , qui permet de ne pas se prendre la tête, tout en souriant avec un humour bien pesé

    Répondre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s