Les pépés aiment la castagne

Ca faisait un moment que ces BD me faisaient de l’œil, et un moment que je résistais, bêtement. J’ai profité de Noël pour suggérer quelques cadeaux (en évitant soigneusement les polars !) et me voilà l’heureux possesseur des trois volumes de la série Les vieux fourneaux de Lupano et Cauuet.

VieuxFournaux02Mimile, Antoine et Pierrot, trois copains de toujours, qui ont fait les 400 coups il y a longtemps, très longtemps. Antoine le syndicaliste, Pierrot l’anarchiste, Mimile le voyageur.

Ils se retrouvent à l’occasion de la mort de Lucette, la femme d’Antoine, et ne vont alors plus trop se quitter, imposant leur présence à Sophie, la petite fille d’Antoine, très proche de feu sa grand-mère qui vient de se retirer à la campagne.

VieuxFournaux03La mort de Lucette, les retrouvailles … suscitent des révélations vont faire remonter un passé pas toujours reluisant mais toujours combattif et les trois vieux fourneaux vont montrer, à la campagne et à la ville, qu’ils sont encore capables de chauffer dur. Quitte à exploser de temps en temps.

« Mourir, la belle affaire, mais vieillir … ô vieillir ». Si c’est vieillir comme ces trois zigotos, je signe tout de suite !

Quelle énergie, quelle patate dans ces trois BD et leurs protagonistes. Ils sont enthousiasmants, horripilants, généreux, mesquins, excessifs, puérils, sages … Ils pètent le feu, même quand le coup de barre leur tombe dessus. Et ils ne lâchent jamais. Fidèles à leurs rêves, leurs valeurs, leurs amis et même leurs conneries.

VieuxFournaux01Quel bol d’oxygène que ces BD, quel encouragement à ne jamais céder face aux cons.

Et pourtant, ce ne sont ni des enfants de cœur, et ils n’ont pas de quoi être fiers de tout ce qu’ils ont fait. Mais ils vivent bordel, et ils luttent. Parfois mal, parfois à côté de la plaque, ils peuvent être excessivement pénibles et assez cons, mais ils vivent !

Le scénario a le feu sacré, le dessin est aussi explosif que les papis, un vrai régal.

Merci les Vieux fourneaux pour cette leçon, et vivement le quatrième volume. Puissiez-vous ne jamais passer l’arme à gauche.

Wilfrid Lupano (scénario) Paul Cauuet (dessin) / série Les vieux fourneaux : Ceux qui résistent (T1) Dargaud (2014 ?). Bonny et Pierrot (T2) Dargaud (2014), Celui qui part (T3) Dargaud (2015).

2 réflexions au sujet de « Les pépés aiment la castagne »

  1. Le Noir

    J’ai lu les deux premiers volumes. J’ai fait la fine bouche sur le second, c’est vrai que les pépés en font parfois un peu trop… Mais, vu ton enthousiasme, je lirais le troisième.
    Bonne fin d’année,

    Répondre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s