Contre les cons, Mémé.

Seule mémé Cornemuse a le pouvoir de nous consoler en ces jours :

« Parce que la vraie obscénité n’est pas dans le vocabulaire. Elle est dans la violence gratuite. Dans ces trous-du-cul qui nous font gober n’importe quoi pour s’en mettre plein les poches. Dans ce putain de monde où tout part en couilles, où les riches se pavanent sur le tas de pognon sans même jeter un regard à ceux qui crèvent la dalle. La grossièreté c’est pas causer comme un pilier de comptoir, mais c’est avoir un langage châtié et de foutre la planète en l’air en remplissant des piscines alors que des mômes crèvent de soif. » (Les vacances d’un serial killer).

« Alors si un jour tu vois un mirage qui te fait penser à un prince, change de trottoir, va au sex-shop et achète-toi un gode. T’auras moins d’emmerdes. » (Mémé goes to Hollywood)

« Tu t’appelles comment ?
Belette sautillante et vous ?
Gazelle pipeuse. » (Mémé goes to Hollywood)

Un peuple qui abrite Mémé en son sein est indestructible. Courage.

11 réflexions au sujet de « Contre les cons, Mémé. »

  1. Jeanne

    Ca fait du bien de lire ce texte mais on se rend compte dans la foulée combien le fossé est large entre ce qu’il faudrait et ce qu’on a. Des solutions existent-elles pour combler ce gouffre? Courage à tous.

    Répondre
  2. Fred

    Je lis avec votre plaisir votre blog depuis très longtemps, je partage très largement la vision du monde qui se dégage de vos textes.
    Hier matin, j’étais dans la rame de métro qui a été bloquée avant d’entrer dans la station Maelbeek quelques instants après l’explosion et dont les passagers ont été évacués par le tunnel du métro.
    Aujourd’hui, je ne me sens pas très bien.
    Mais je trouve beaucoup de réconfort à lire des réactions telles que les vôtres sur des blogs que je fréquente régulièrement.
    Merci beaucoup.

    Répondre
  3. belette2911

    Ah, mémé cornemuse, tout un folklore à elle toute seule. Elle n’a pas tort, mais je me dis « si j’étais riche à milliards, est-ce que moi aussi je remplirais des piscines alors que des gens crèvent de soif ? » sans doute… vu comment on peut gaspiller l’eau chez nous, même en faisant attention. Une personne venant des pays sans l’eau courante comme nous tomberait dans les pommes en nous voyant nettoyer les voitures, les trottoirs, et toussa toussa.

    Fred, courage… si j’avais été bosser mardi, je serais passé aussi à Maelbeek, mais plus tôt, heureusement…

    Répondre
      1. belette2911

        Ben si quand même un peu, de temps en temps, une ou deux fois pas an ! mdr

        Mais si je devais faire 20km pour obtenir ma flotte, je ferais encore plus attention que je ne le fais 😉

  4. martichat

    Ni nous non plus (laver la voiture)
    Je ne la connais pas Mémé, mais elle a l’air drôlement sympa. Vais peut-être aller faire sa connaissance pour oublier la connerie (in)humaine…

    Répondre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s