Des conséquences d’un suicide raté

Il a été un des premiers auteurs publié en France dans la collection Neonoir de Gallmeister. Revoici Jake Hinkson : L’homme posthume.

HinksonElliott c’est suicidé. Il est même mort. (Mal)heureusement pour lui, on l’a sauvé à l’hôpital et la dernière chose qu’il a vu avant de sombrer ce sont les yeux bleus de Felicia. Felicia qui est là à son réveil, et qu’il décide de suivre, juste parce qu’il n’a nulle part où aller.

Manque de chance pour lui, elle a une vie compliquée, et il va se trouver en compagnie de deux jumeaux complètement abrutis, et d’un psychopathe, Stan the Man. Le voilà embarqué sur un coup tordu et violent. De quoi regretter de s’être raté.

On a découvert Jake Hinkson avec L’enfer de Church Street, très grinçant et proche des thématiques d’un Jim Thompson. On le retrouve dans ce nouveau roman moins dérangeant mais toujours efficace.

S’il secoue moins que le premier, L’homme posthume est un très bon divertissement. Un de ces très beaux ouvrages d’artisan comme savent les réaliser les américains : une construction, classique mais toujours aussi efficace quand elle est bien menée : avec une situation qui va en s’aggravant et un personnage dont le mystère ne sera révélé qu’au derniers moments, entretenant un double suspense : « Que va-t-il se passer ? » et « que s’est-il passé ? ».

Des personnages clichés bien utilisés (rien de pire que les clichés non maîtrisés, rien de mieux que les clichés bien pris en main), avec des tarés bien tarés, une femme fatale, un croquemitaine et deux protagonistes qui sortent du lot.

Et une intrigue qui fonctionne, avec son lot de scènes marquantes (en particulier dans la décharge) et ce qu’il faut de suspense.

Bref, rien de révolutionnaire, mais un bon polar solide.

Jake Hinkson  / L’homme posthume (The posthumous man, 2012), Gallmeister/Neonoir (2016), traduit de l’anglais (USA) par Sophie Aslanides.

5 réflexions au sujet de « Des conséquences d’un suicide raté »

  1. lectriceencampagne

    bon ben voilà ! un bon divertissement, c’est déjà pas mal dans ces temps moroses ( sinistres ?). Lu des trucs pas terribles sur ce livre, mais bon divertissement selon JM, je prends. Il me plait, ce Jake

    Répondre
    1. actudunoir Auteur de l’article

      Il secoue moins que le premier, qui en plus ouvrait la collection. C’est peut-être pour ça que certains sont déçus. Mais je ne me suis pas ennuyé une seconde.

      Répondre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s