Mon premier polar nigérian

Une nouvelle découverte chez Métailié, fort réjouissante : Lagos Lady du nigérian Leye Adenle.

AdenleGuy Collins a réussi à se faire envoyer à Lagos pour couvrir pour un petit journal en quête de gloire les futures élections présidentielles. Dès le premier soir sa mission tourne à la catastrophe quand il voit, à la sortie d’une boite de nuit, le corps d’une prostituée mutilée. Curieux il approche et se fait embarquer par la police locale qui a absolument besoin de témoins facilement transformables en coupables.

Il est sauvé de l’enfer par Amaka, fille de diplomate, avocate, activiste, qui protège les prostituées des clients violents … et des abus de la police, et qui voit dans ce journaliste une aubaine, celui qui pourra faire connaître le sort peu enviable des filles des rues. Subjugué (elle est très belle et débordante d’énergie) et fort reconnaissant, Guy s’embarque dans une histoire qui va très vite le dépasser complètement.

Voilà un premier roman qui a tout pour plaire.

Un lieu et un milieu inédit : c’est mon premier polar nigérian. Et pourtant, si on en croit Leye Adenle, il y a là de quoi en écrire des dizaines. Lagos, la ville est un personnage à part entière : ses différents quartiers, ses femmes exploitées, sa sensualité, l’insolence des écarts entre la richesse incroyable des uns et la misère totale des autres, l’impunité, la corruption d’une police sans moyen totalement achetée par les puissants … Un vrai décor et un vrai personnage.

Mais pas le seul. Des truands aussi bêtes que méchants, aussi violents qu’imbéciles, un journaliste complètement dépassé, des flics qui foutent la trouille … Et Amaka, Lady Lagos, renversante.

Et puis une intrigue qui fonce à toute allure, passe de l’un à l’autre, d’une fusillade à l’autre, trépidante, aussi exubérante que le décor.

Vraiment une belle découverte. Et en plus, la fin ouverte laisse espérer une suite. Youpi !

Leye Adenle / Lagos Lady (Easy motion tourist, 2015), Métailié/Noir (2016), traduit de l’anglais (Nigéria) par David Fauquemberg.

11 réflexions au sujet de « Mon premier polar nigérian »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s