Nesbo chez les sames

Après Du sang sur la glace, Jo Nesbo poursuit ses courts romans noirs avec Soleil de nuit.

nesboJon Hansen était employé par Le Pêcheur, le plus gros trafiquant de drogue d’Oslo, chargé de récupérer les dettes en souffrance. Puis il l’a doublé et a tenté de s’en sortir en gardant l’argent. Mais on ne double pas Le Pêcheur. C’est comme ça que Jon se retrouve dans l’extrême nord du pays, dans un bourg très religieux. Sans grand espoir, mais la vie est tenace et il espère survivre. Sauf qu’on n’échappe pas comme ça au Pêcheur.

C’est certain, ce n’est pas un Jo Nesbo qui a l’ambition et l’ampleur des meilleurs romans de la série Harry Hole. Est-ce que cela en fait pour autant un roman quelconque ? A mon avis non. Je me suis fait très plaisir tout au long de ses quelques deux cent pages.

L’écriture de Nesbo est toujours aussi efficace, son sens du suspense et du contrepied toujours aussi affuté, on sent qu’il s’amuse à faire frémir le lecteur, à l’induire en erreur. La construction de l’intrigue, avec sa double interrogation : « Comment Jon a-t-il doublé Le Pêcheur ? » et « comment va-t-il s’en sortir ? » est certes classique mais menée de main de maître. Et les personnages sont intéressants. On a donc une excellente histoire, fort bien contée.

Et un peu plus : J’ai beaucoup aimé cette incursion dans un grand Nord peu connu, un voyage en pays same, mais vu d’un autre point de vue que celui d’un Olivier Truc. Pas de rennes ici mais le poids de la religion, l’étouffement de vivre dans une toute petite communauté, le poids du regard des autres, surtout quand ces autres sont persuadés de la supériorité de leur morale religieuse.

Un roman certes moins impressionnant que les meilleurs Hole, mais néanmoins très recommandable.

Jo Nesbo / Soleil de nuit (Midnight sun, 2015), Série Noire (2016), traduit du norvégien par Céline Romand-Monnier.

9 réflexions au sujet de « Nesbo chez les sames »

  1. Zorglub

    De Nesbo, je n’ai lu que le Léopard, juste après la Griffe du chien de Don Winslow. Il a beaucoup pâti de la comparaison et je suis resté sur l’impression d’un habile faiseur, qui tire à la ligne et ne s’embarrasse guère de vraisemblance. Il a sans doute bien fait d’abandonner Harry Hole.

    Répondre
    1. actudunoir Auteur de l’article

      Ben c’est sur qu’après La griffe du chien, il n’y a pas grand chose qui passe. Sinon, mes deux préférés de la série Harry Hole sont Rouge-Gorge et Le bonhomme de neige.

      Répondre
      1. belette2911

        Ah oui, mince alors… comment t’engueuler que tu me fais trop dépenser avec tes tentations littéraires quand tu n’es pas responsable ??? PTDR

        Je l’ai lu et j’ai adoré !

  2. Françoise

    Je ne sais pas s’il a abandonné définitivement Harry Hole, j’espère bien que non ! Mais « Le Fils » est aussi une pure merveille, digne des meilleurs Harry Hole, peut-être même encore meilleur, je ne sais pas. Par contre, je n’avais pas été transportée par le 1er volume de ce dernier opus « Du sang sur la glace » : on verra pour celui-ci, il va bientôt atterrir dans la pàl (le temps que je finisse le dernier Robicheaux, ce qui risque de prendre un temps certain, et d’autant que le dernier Stephen King me fait aussi sérieusement de l’oeil 😉 )

    Répondre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s