Rendez-vous raté avec Jacques Bablon

J’ai lu beaucoup de critiques élogieuses des romans de Jacques Bablon. Du coup j’ai voulu essayer avec Rouge écarlate.

Mise en page 1Joseph vit seul dans sa maison. Il en veut à son voisin Marcus d’avoir écrasé son chien (même s’il n’a pas fait exprès) et se demande s’il ne faudrait pas qu’il le tue, lui ou sa femme Rosy qui ne le fait plus bander.

Marcus a d’autres problèmes, il n’est pas l’expert comptable que tout le monde connaît. A côté il trafique, et il semble que d’autres trafiquants l’aient dans le collimateur.

Salma est belle, aime courir, elle est la fille de Joseph et une ordure a tenté de la violer. Elle l’a laissé pour mort, mais il a survécu et veut se venger.

Tout cela ne peut finir que très mal.

J’avoue que ce roman m’a laissé fort perplexe. Si j’en crois les critiques relayées par Bibliosurf, tout le monde est enthousiaste. Et moi je suis passé complètement à côté.

L’auteur a pris le parti de n’ancrer son récit dans aucun lieu, de ne donner aucune indication sur la vie ou le passé des personnages, de les laisser à l’état de squelettes que l’on voit agir sans rien savoir de leurs motivations, de ce qui les fait avancer …

Résultat je me contrefiche de ce qui peut leur arriver, je ne comprends pas pourquoi ils agissent comme ils le font, je ne ressent aucun émotion. Juste une curiosité, celle de voir où on va et qui va se tirer du casse-pipe, puisqu’il est très vite évident que rares seront les survivants.

Mais à part ça rien. La folie de Joseph ne m’émeut pas, ne me fait pas trembler, je me fiche de savoir qui va survivre, la violence ne me touche pas, la souffrance des personnages non plus. Je ne peux pas dire que tel ou tel rebondissement est incohérent ou logique, je vois agir les personnages sans avoir la moindre idée de ce qui les motive …

Je reconnais que le style est alerte, l’approche originale, mais elle me laisse de glace. Je n’ai pas souri, pas tremblé, pas ragé, pas pleuré, je ne me suis pas ébaudi, je n’ai pas été étonné, rien, aucune altération du rythme cardiaque pendant la lecture !

Jacques Bablon / Rouge écarlate, Jigal (2016).

16 réflexions au sujet de « Rendez-vous raté avec Jacques Bablon »

    1. actudunoir Auteur de l’article

      Ben ce n’est que mon avis, comme je le dis, je me sens un peu isolé à faire la tête … ceci dit, je me suis déjà consolé avec Bull Mountain, et là je me régale avec le Roncagliolo chez métailié.

      Répondre
      1. lectriceencampagne

        ça m’arrive souvent, ça doit arriver à tout lecteur. Arès on choisit d’en parler ou pas. Comme toi, pour les livressous les pluies d’éloges, quand je suis déçue je le dis.

  1. belette2911

    Ben ça alors ! Mais bon, comme j’avais aimé le premier, je ferai quand même le second, des fois que j’enterais à fond dedans… 😛

    Bull Mountain est sur la pile aussi !

    Répondre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s