Une série noire glaçante

Un nouveau redneck à la série noire : L’ordre des choses de Frank Wheeler Jr.

wheelerEarl Haak Junior est de retour dans sa petite ville du Nebraska, après avoir travaillé pendant quelques années au stups de Denver. Il est rentré pour prendre la place de shérif, laissée libre par son père en phase terminale d’un cancer.

Earl, avant de partir, a été formé par son père, et suivra sa philosophie

«P’pa disait que la chose la plus importante, c’est l’ordre […]

Sans ordre rien n’existe […]

Sans ordre il ne peut y avoir de paix, ni de justice, ni quoi que ce soit qui puisse nous protéger […]

Je n’ai pas raconté aux membres du conseil municipal le reste de l’histoire de P’pa. Il disait que ce genre d’animaux doit être sacrifié. Leur sang est le tribut de la paix à laquelle nous aspirons. »

Avec ça, vous avez le point de départ et le point central du bouquin.

Que voilà un polar glaçant. Glaçant parce que rien ne vient faire le contrepoids à la pourriture de ce nouveau shérif, aucun personnage ne le contrebalance, et à l’arrivée, c’est lui qui a raison et qui obtient par la violence, la torture ou le meurtre ce qu’il veut : l’ordre et la tranquillité. Et accessoirement, le fric et le contrôle de sa zone.

Pas de morale, pas de folie, pas de déséquilibre, juste l’efficacité fascisante et l’ordre. C’est la grande différence entre ce roman et ceux de Jim Thompson auxquels le résumé et les thématiques font forcément penser.

Ajoutez à ce constat une écriture et une construction aussi efficaces que les solutions prônées par Junior, des dialogues qui marchent très bien, et vous obtenez un bouquin qui se lit d’une traite, et qui laisse une sale bien sale impression. Parce qu’il ne faut pas se voiler la face, c’est bien ça que veulent une bonne partie de ceux qui réclament le retour de l’ordre. C’est bien vers ça (même si ici l’auteur va un cran plus loin) que nous allons, et pas seulement de l’autre côté de l’Atlantique.

Glaçant, pas aimable, dérageant, mais peut-être bien indispensable.

coccinelle-01Frank Wheeler Jr / L’ordre des choses (The good life, 2014), Série Noire (2016), traduit de l’anglais par Sébastien Raizer.

PS.J’ai décidé, à ma façon, de rendre hommage à celui qui m’a tant fait rire, me fait encore rire, et qui me fera toujours rire. Donc vous aurez quelques coccinelles ces jours-ci.

10 réflexions au sujet de « Une série noire glaçante »

    1. actudunoir Auteur de l’article

      C’est sûr, ça pue. Mais comment ne pas puer quand on décrit un cloaque ? Rien ne laisse supposer que l’auteur partage les idées de ses personnages. Et rien ne laisse supposer le contraire … Donc effectivement, ça pue et c’est déplaisant. Mais ça existe.

      Répondre
  1. belette2911

    J’aime les romans qui puent le cloaque ! Il est sur ma pile, il ne dégage pas de mauvaises odeurs pour le moment, on verra à la lecture. 🙂

    Je plussoie pour les coccinelles et tout ce qui faisait Gotlib !

    Répondre
  2. Norbert

    Salut Jean-Marc.
    En fait j’ai découvert ce bouquin en le feuilletant dans ma librairie du coin, et je dois dire qu’après avoir les 2 premiers chapitres, j’ai été assez impressionné par l’écriture et surtout la construction, et du coup j’ai filé à la caisse avec.
    Même si je ne l’ai pas encore lu, en allant jeter un oeil sur le site de l’auteur et l’édition « Kindle » du bouquin, j’ai remarqué qu’il avait été publié aux USA par New Pulp Press.
    Un nom qui me disait quelque chose sur le coup, ce n’est que plus tard que j’ai fait le rapprochement avec le CV de Jon Bassoff, l’auteur de « Corrosion » paru en début d’année dans la collection néonoir de Gallmeister, où il était justement indiqué que Bassoff avait justement fondé cette petite maison d’édition spécialisée dans le genre (le néonoir, quoi). Marrant, cette « coïncidence ». En tout cas, j’ai mis le bouquin tout en haut de ma pile !

    Répondre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s