Court et très agréable

Un autre (après Hervé Le Corre), qui trace la route du roman noir classique, à sa façon, c’est Dominique Forma dans Albuquerque.

formaJaimie a un boulot minable à Albuquerque. Gardien de nuit dans un parking. Alors pourquoi donc deux malfrats viennent-ils le descendre à 3 heures du matin ? Jaimie les neutralise, file immédiatement récupérer sa femme Jackie qui ne l’aime plus mais accepte de fuir avec lui en direction de LA.

Une course contre la montre commence.

Une novella nerveuse, qui file à fond dans l’ouest américain, en partie via la célébrissime Route 66. Des paysages mythiques, la route, des tueurs à la poursuite d’un couple, la nuit dans le désert … Que du bon quand c’est bien mené, et ici c’est très bien mené.

Avec un grand sens du tempo (la scène d’ouverture est incroyablement visuelle pour ne pas dire cinématographique), ce qu’il faut d’humour, de distance amusée et respectueuse, de suspens, et de scènes d’action incontournables.

Avec en prime une jolie réflexion sur l’amour et le couple. C’est bref et fort divertissant. Il serait dommage de passer à côté.

Dominique Forma / Albuquerque La Manufacture des livres (2017).

4 réflexions au sujet de « Court et très agréable »

  1. Françoise

    J’avais beaucoup aimé « Amor » du même auteur, donc j’ai un a priori favorable et je lirai sûrement celui-ci. Le côté cinématographique dont tu parles vient peut-être du fait qu’il a aussi été réalisateur quand il vivait aux USA… À suivre.

    Répondre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s