Khadafi, le foot, mais pas tout à fait moi …

De retour d’un séjour en zone non alimentée en internet … Pour un roman intéressant, mais qui, à mon avis, n’est pas totalement abouti. Kadhafi le foot et moi de l’italien Luca Masali.

MasaliNous sommes à Turin en 1985. Giovanni Oddone est un sale con. Petit truand sans envergure mais pas sans méchanceté, proxénète, uniquement intéressé par sa petite personne. Un jour il loue une chambre à un couple. Pas de chance, c’étaient deux membres d’un groupe d’extrême gauche aussi convaincus qu’idiots qui abattent un jaune de chez Fiat et se font repérer immédiatement. Résultat paradoxal, Giovanni se retrouve en taule sous l’accusation de terrorisme d’extrême gauche !

Là il fait connaissance avec un mafieux qui s’arrange pour qu’à sa sortie il soit embauché à la Juventus. Et c’est de là que naitra l’histoire de Kadhafi, le foot et lui. Une histoire qui, une fois de plus va mal tourner, et dont les services secrets du monde entiers vont venir se mêler. Pour le plus grand malheur de Giovanni.

Il est très difficile d’embarquer le lecteur dans une histoire aussi invraisemblable, aussi énorme. Et si de nombreuses scènes sont amusantes, cocasses ou émouvantes, à mon avis, il manque à ce roman soit une puissance qui emporte tous les doutes comme un ouragan, soit un brin de folie supplémentaire pour qu’on soit certain d’être dans une bouffonnerie.

Là, même si j’ai pris du plaisir par moment, et si le rappel de toute une époque ne manque pas de lucidité acide, je suis resté sur ma faim, sans cette nécessité de continuer à lire, de reprendre le bouquin, d’envoyer balader famille et amis pour se replonger dans l’histoire, de retrouver les personnages.

De façon étrange, j’avais du mal à me mettre à lire, peu désireux de retrouver cette histoire, mais une fois dedans, je la trouvais plutôt amusante, bien que pas tout à fait convaincante.

Et je serais assez curieux d’avoir vos avis, pour savoir si mon sentiment est partagé, et si vous avez réussi à mettre le doigt sur ce qu’il manque, ou si vous avez été emporté par le récit.

Luca Masali / Kadhafi le foot et moi (La maladetta Vecchia Signora, 2013), Métailié (2017), traduit de l’italien par Serge Quadruppani.

3 réflexions au sujet de « Khadafi, le foot, mais pas tout à fait moi … »

  1. belette2911

    Difficile parfois de mettre le doigt sur ce qui a coincé dans un livre… là, vu que je ne l’ai pas lu, je ne saurais rien t’en dire, juste que moi aussi, souvent, j’ai la sensation qu’il manque quelque chose mais je serais incapable de dire quoi, hormis parler de « manque de sel » 🙂

    Répondre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s