Printemps froid en Val d’Aoste

Ils sont très forts ces auteurs de polar italiens. Noirceur, justesse de ton, humour … C’est encore le cas avec ce troisième volet des aventures de Rocco Schiavone d’Antonio Manzini : Maudit printemps.

ManziniChiara, lycéenne, fille d’une famille d’industriels du Val d’Aoste ne répond plus au téléphone et ne vient plus au lycée. C’est une sa meilleure amie qui alerte Rocco Schiavone alors que les parents n’ont rien signalé. C’est donc de façon non officielle que notre peu conventionnel policier commence une enquête qui va mettre à jour bien des magouilles. Alors que lui continue à bousiller ses Clarks, et que les souvenirs de sa vie romaine ne le laissent jamais en paix.

Je persiste et signe, ils sont très forts ces italiens. Ils font partie de ces rares auteurs, avec, dans un style d’humour plus désespéré, les irlandais, à réussir à décrire la noirceur totale d’une situation et d’un pays tout en gardant le sens de l’humour et en faisant sourire, voire rire, leur lecteur.

Parce qu’elle est sacrément noire la situation de Rocco, ses fantômes, ceux qui s’acharnent sur lui, et ses pauvres chaussures ruinées paire après paire. Et il est rude Rocco avec ceux qui s’approchent de lui. Il faut accepter de se faire salement secouer pour prétendre à son amitié. Quant à ceux qui veulent s’opposer à lui, ils ont intérêt à avoir la couenne dure.

Et pourtant, plus ça va plus on l’aime, plus on s’attache à ce personnage tout en paradoxes et en faiblesses, qui souffre et cache sa peine sous des dehors d’ours. On aime son intégrité, sa cohérence avec ses valeurs et ses discours, sa façon de privilégier l’humain par rapport à la loi.

Et on finit aussi par aimer son Val d’Aoste, malgré la pluie, la neige de mai, le froid, les habitants qui se surveillent tous …

Un beau personnage, que l’on suivra, on l’espère bien longtemps.

Antonio Manzini / Maudit printemps (Non è stagione, 2015), Denoël/Sueurs froides (2017), traduit de l’italien par Samuel Sfez.

17 réflexions au sujet de « Printemps froid en Val d’Aoste »

  1. belette2911

    Ce sacré Rocco, que je n’ai pas encore découvert… j’ai vu une fois son homonyme en action, mais pas encore celui des romans, mais je sens qu’il va plus me plaire que l’autre pas très malin 🙂

    Répondre
  2. lacavernedupolar

    Belle chronique, j’ai lu ce livre en Mai dernier, j’ai adoré cet auteur et ce personnage. Avec Rocco Schiavone, Antonio Manzini a vraiment réussi à créer un personnage marquant et qui reste dans les mémoires.

    Répondre
    1. actudunoir Auteur de l’article

      Merci. C’est vrai qu’on est gâtés avec les personnages des auteurs italiens du moment : Rocco Schiavone, Soneri de Valerio Varesi, Ricciardi de De Giovanni, Le juge Renzi de Gangemi … Sans oublier l’incontournable bande sicilienne de Montalbano. Que du bon chez nos voisins.

      Répondre
  3. Françoise

    J’aime beaucoup aussi. Et je trouve que le dernier est le plus réussi, très sensible et émouvant (avis perso). Et De Giovanni m’a rendue difficile 🙂

    Répondre
  4. Meyer Meyer

    J’aime de plus en plus ce Rocco, ses clarcks et son équipe. Il me semble que les intrigues s’améliont de livre en livre.J’ai hâte de lire le 4e. Encore une belle découverte grâce à Jean-Marc.Merci !

    Répondre
      1. Meyer Meyer

        C’est vrai j’ai lu dernièrement 2 livre de de Giovanni et je viens d’en acheter 3 nouveaux et j’ai un Gangemi qui attend sagement son tour dans la table de nuit. Mais ce soir j’attaque mon 1er western en livre (avec un peu d’appréhension) avec un Lonesome dove

Répondre à lewerentz Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s