Bonne année malgré tout

Les années se suivent, et malheureusement se ressemblent.

Les fanas sorciers de toutes les chapelles continuent, au mieux à vouloir nous imposer leur façon de vivre, au pire, leur façon de mourir. Un éditorialiste du figaro et un chanteur qui n’a rien inventé mais planqué son fric en Suisse et soutenu de grands hommes politiques comme le nain ont été élevés au rang de héros nationaux.

Nos politiciens (et ceux d’ailleurs) continuent à présenter un retour vers les conditions de travail du début du siècle dernier comme un progrès. Les gens se recroquevillent de plus en plus dans leur pays, leur région, leur ville, leur quartier, leur famille … Bref ça chie dans la colle.

Donc les choses étant ce qu’elles sont, et non ce que l’on voudrait qu’elles fussent, je vous souhaite à tous beaucoup de bonnes lectures, à partager avec ceux qui savent les apprécier, d’excellents moments avec vos proches, famille, amis, collègues … des fou-rires, des moments de convivialité autour d’une bière, d’un thé, d’un coup de rouge, d’un armagnac … près du feu, en fasse de la mer, dans un bon fauteuil, au sommet d’un montagne, au bord d’une rivière …

Bref, je vous souhaite, le plus possible, d’arriver à faire abstraction des cons pour passer de bons moments.

Bises à tous et bonne année.

Sinon, promis, bientôt je reparle bouquins, mais là je viens de passer quelques jours avec des copains perdu de vue depuis longtemps, et entre les ballades, les repas, les tchatches ou les parties de cartes jusqu’à tard dans la nuit, je n’ai pas trop eu le temps de lire.

21 réflexions au sujet de « Bonne année malgré tout »

  1. CARRE

    Salut Jean Marc,
    Bonne et belle année à toi.
    Grace à qui j’ai découvert AYERDHAL et FAJARDIE (il y en a bien d’autres, mais ces deux là…).
    Merci de partager autant de moments avec nous.
    Merci d’être un libertaire, d’envoyer chier les cons et postuler l’intelligence chez les autres !
    Fabrice

    Répondre
  2. Roquelaine

    Merci a toi, merci pour tous tes partages et decouvertes, merci de nous faire sortir de notre train train quotidien par ces lectures, et bonne annee a toi aussi, hate de lire tes prochaines critiques, merci!

    Répondre
  3. Jean-Etienne de Linares

    Sympa ton message pour la nouvelle année. Résister aux cons… Pffff, y’a du taf. Heureusement, il nous reste les vagues et le vent. Il nous reste les regards de ceux qu’on aime. La grâce de la danse. Des terrasses parisiennes. Bref un grand stock de plaisirs. Et puis les mots. Merci de m’avoir fait découvrir McMurty. Waouh, Lune Comanche ça te téléporte à des heures à des années lumières des Bachard, Poutine et autres maîtres du monde. D’ici une semaine, j’attaque Lonesome Dove…. Bonne année à toi et à tous ceux qui te sont chers.

    Répondre
  4. Meyer Meyer

    Bonne année 018 Jean-Marc. Grâce à toi en 2017 j’ai découvert Antonio Marzani, Mick Herron, Maurizio de Giovanni,Don Winslow, DOA et je ne parle pas des découvertes des années précédentes. Alors pour 218 je te souhaite égoïstement de me faire découvrir encore plein de bonnes lectures.

    Répondre
  5. Guillaume La Tchèpe

    Bonne année et vraiment merci pour ces critiques qui permettent de dépenser intelligemment nos étrennes. Promis en 2018 je viens à Toulouse Polars du Sud (quitte à zapper Villeneuve-Les Avignon pour une fois) ! Et j’attends votre avis sur « mon ami Dahmer », si vous l’avez lu ; )

    Répondre
  6. belette2911

    J’adorais Johnny pour sa voix et les chansons qu’il n’avait pas écrites, mais il n’avait pas honte de dire que l’écriture, ce n’était pas son fort. Je ne lui en tiendrai pas rigueur.

    Quand aux évasions fiscales, ma foi, même si ce n’est pas très juste, je me dis que si moi aussi je pouvais le faire, je le ferai aussi. Si je peux bosser en noir et ne pas le déclarer, je suis la première à le faire, et même pas honte. Mais bon, je n’aurai jamais la richesse d’un Johnny… mdr

    Mais ce qui me troue le plus le cul, c’est lorsque des gens élèvent une personne au rang d’un dieu… Là, je suis perplexe !

    Bonne année quand même et voyons ce que 2018 nous réserve… rien de bon niveau politique, ni chez toi ni chez moi !

    Répondre
    1. actudunoir Auteur de l’article

      C’est rare qu’on ne soit pas d’accord mais là …
      Pour la musique, je préfère James Brown à Johnny, mais chacun ses goûts, après tout, il savait quand même chanter. Après il y a des gens qui vénèrent des joueurs de foot ou des cycliste, pourquoi pas Johnny.
      Pour l’évasion fiscale, même si je pouvais le faire, là ça ne passe pas. Je suis très basique, ce sont les impôts qui paient mon salaire, celui des profs de mes gamins, des toubibs et infirmières qui s’occupent de nous aux urgences, qui entretiennent nos routes, aident à la création des spectacles que j’aime, paient les bibliothèques …
      Que des gus qui gagnent en un an ce qu’un salarié moyen gagnerait en plus de cent ans ne veuillent pas participer à l’effort pour maintenir tout cela, pour moi, c’est un casus belli : évadé fiscal = gros con individualiste. Simple et basique. ùais imparable.

      Répondre
      1. belette2911

        Je sais, je pense comme toi, mais je me dis que personne ne peut jurer de ce qu’il ferait, ou pas, s’il gagnait des masses d’argent. Paraît qu’on devient plus Arpagon avec le Fisc… et chez nous, quand je vois comment ils ont déjà gaspillé le pognon qu’ils nous ont pris, j’ai envie de pleurer. On a eu, durant longtemps, une émission télé qui se nommait « Les grands travaux inutiles », c’est te dire. Une gabegie.

        Maintenant, je sais aussi que sans nos impôts, le pays ne tournerait pas et que les études des gamins coûterait un pont. On a besoin des impôts de la collectivité. Mais j’accuse surtout les législateurs, les gouvernements en tout genre, de permettre l’évasion fiscale, de permettre aux banques d’aider le type (l’entreprise) a faire fuir ses capitaux. J’en ai sur les politiques qui te tancent si tu as planqué un peu de fric au Luxembourg (maintenant, ça te rapporte plus rien) alors que eu se sont servi dans les caisses, ou ont payé leur épouse à ne rien faire.

        Alors j’en veux plus au système qui ne changera jamais, quoiqu’en disent ou promettent les politiciens, et qui permettra toujours à ceux qui gagnent en un mois ce que tu gagnerais en 1.000 ans (footeux) de s’exiler fiscalement. Mais j’en veux aussi aux puissants de tenir l’État par les cojones en leur disant « si ça te plait pas, je m’en vais dans un autre pays et tu auras X milliers de chômeurs en plus ».

        J’apprécie James Brown aussi…. j’ai des tas de chanteurs que j’apprécie et dans mon smartphone, tu trouveras du Beethoven, du Metallica, et bien d’autres encore. Je ne fais pas partie de ces gens qui n’écoutent QUE tel ou tel chanteur. 😆

        Je suis contre le vénération d’une personne… je ne vénère personne. Même pas moi ! mdr

        Pour évadé fiscal, je ne dirais pas « gros con », mais « voleur avec la permission de l’État ». 😉

      2. actudunoir Auteur de l’article

        Bon OK les législateurs (qui profitent souvent des failles, et les ont créées pour ça) sont les premiers enfoirés. Et OK pour Gros con de voleur avec l’autorisation de l’état, comme ça tout le monde est content.
        Ensuite, c’est vrai, à part Brassens, Brel et une ou deux autres exceptions, je suis assez allergique à la chanson française, et pas toujours complètement honnête et objectif dans mes jugements.
        Mais c’est ce qui fait mon charme !

      3. belette2911

        Mais tu as du charme ! 😆

        J’ai rien contre la chanson française, juste contre les gens qui « font » et « défont » les stars et qui me disent qui je dois aimer, ou apprécier. J’ai fait mes goûts d’après ce que mon oreille aimait ! 😀

  7. Paul Chion

    Tout pareil au même ! Bonne santé, bonnes lectures et bonnes révoltes salutaires. On continue à naviguer à vue sur nos radeaux chargés de bouquins, avec quand même un œil inquiet sur l’horizon. Ce qu’on aimerait passer à l’abordage quand même de tous ces bateaux de croisière chargés de bedaines repues ! Ce qu’on peut espérer, tout au moins, c’est que certaines fictions restent à tout jamais des fictions…

    Répondre
  8. Françoise Croville

    Ah ah 😀 ! En lisant les autres commentaires, je me rends compte que je ne suis pas la seule à qui tu as fait découvrir Maurizio de Giovanni et Gianni Biondillo ! Je ne t’en remercierai jamais assez, étant donné les heures de bonheur de lecture qu’ils m’ont données et qu’ils me donneront encore, je l’espère.
    Je te souhaite une excellente année, riche de lectures, de musique, de voyages et d’amour.
    À bientôt pour de nouveaux échanges !

    Répondre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s