John Conolly toujours impeccable

Ce n’est pas un mystère pour les fidèles du blog, j’adore les enquêtes de Charlie Parker, le privé créé par l’irlandais John Connolly. La dernière en date Le temps des tourments est toujours aussi bien.

ConnollyJerome Burnel était un homme ordinaire. Puis, par hasard, parce qu’il se trouvait au mauvais endroit au mauvais moment et qu’il a eu de la chance, il est devenu un héros. Pour ensuite devenir un paria quand on a découvert chez lui et sur son ordinateur des photos à caractère pédophile.

Plus tard, en sortant de prison, il prend contact avec Charlie Parker. Il veut que celui-ci démontre son innocence, c’est tout ce qu’il lui reste car il est persuadé que ceux qui l’ont piégé vont venir le chercher et le tuer. Le privé et ses deux amis peu recommandables, Louis et Angel sont plutôt convaincus de la sincérité de l’homme.

Quand il disparait quelques jours après leur rencontre ils décident d’enquêter. Une enquête qui va les mener vers le sud, vers l’Entaille, une communauté anachronique en Virginie occidentale.

Que dire que je n’ai déjà dit pour parler de ce quatorzième volet des enquêtes de Charlie Parker ? Compliqué …

Moi qui ne suis pas particulièrement fana des purs thrillers, j’aurais tendance à dire aux amateurs que, tant qu’à lire du thriller, autant lire du très haut de gamme. Avec une vraie écriture, avec un parti pris audacieux d’inclure du fantastique sans jamais s’en servir pour faire avancer l’intrigue, avec des personnages hors norme (Charlie, Louis, Angel et les deux monstrueux frères Falci), avec de l’humour et une noirceur terrible, avec des affreux toujours superbement réussis, avec un auteur qui est un conteur magnifique …

Lisez John Connolly en résumé. Le temps des tourments a beau être un pavé, plus long que les précédents, il se dévore, Parker évolue, on commence à entrevoir un rôle que pourrait jouer sa fille Samantha, on se régale, et on attend la suite avec impatience.

John Connolly / Le temps des tourments (A time of torment, 2016), Presses de la Cité (2018), traduit de l’anglais (Irlande) par Jacques Martichade.

8 réflexions au sujet de « John Conolly toujours impeccable »

  1. Suffra

    Bonjour ,
    John Connolly est vraiment un grand monsieur de la littérature !!!
    L’un de mes écrivains favoris ….je termine actuellement l’un de ses derniers romans : Le chant des dunes où Charlie Parker se remet difficilement d’une agression qui l’a laissé vachement abîmé.
    Je me réjouis donc de découvrir cette nouvelle enquête et j’espère y retrouver avec un plaisir toujours renouvelé Louis et Angel.
    Avez-vous eu l’occasion de lire cette nouvelle parue déjà il y a un moment et dont je vous avais parlé : « Prière d’achever » , c’est vraiment un petit chef-d’oeuvre ( avis forcément subjectif ).
    Merci de vos précieux coups de coeur et de vos bons conseils de lecture.

    Répondre
    1. actudunoir Auteur de l’article

      De rien, content de partager cette admiration pour l’irlandais.
      J’ai lu prière d’achever, délicieux.
      Et j’ai beaucoup aimé aussi si romans pour ados, très drôles, achetés à l’origine pour mon fils et que j’ai fini par lire.

      Répondre
  2. Joaquim

    Super, je vais essayer cette série. Je viens de terminer les deux derniers de romans d’Hervé Le Corre et j’ai envie de décanter.
    Votre avis: selon vous, faut-il les attaquer dans l’ordre d’écriture? Y-a-t-il une évolution du personnage intéressante, des affaires qui se suivent,…?

    Répondre
    1. actudunoir Auteur de l’article

      Oui il faut vraiment lire les deux ou trois premiers dans l’ordre, au moins, car ils décrivent des événements qui vont façonner la personnalité du personnage principal pour toute la suite.

      Répondre
  3. lapeyre

    Je viens de finir « Sous l’emprise des ombres », quel régal et quelle histoire, même si parfois elle est un peu incroyable et fantastique. Des personnages magnifiques, très très bien décrits, qu’on déteste (Insupportable ce Warraner), et Louis et Angel toujours aussi fantastiques! C’est grâce à tes commentaires sur Connolly que je l’ai pris à la médiathèque, merci! Je vais en lire beaucoup d’autres.

    Répondre
    1. actudunoir Auteur de l’article

      Salut,
      Oui, une pincée de fantastique, c’est la marque de fabrique de Connolly. Et pour moi il n’y a pas un seul volume raté dans toute la série.

      Répondre
      1. G Grancon

        Bonjour

        En regardant la biographie, je vois que l’éditeur n’aurait pas publié 2 volumes, en 2016 et 2017. Embêtant pour la chronologie.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s