Pas convaincu par Jean-Paul Chaumeil

Je découvre Jean-Paul Chaumeil, au Rouergue, avec son second roman Parfois c’est le diable qui vous sauve de l’enfer. Pas ma tasse de thé.

ChaumeilLa vie de Boris a changé quand sa femme est morte, dans une des tours, le 11 septembre. Dévasté il a laissé sa fille Julia à la garde de sa belle-sœur et s’est engagé dans les troupes de choc en Afghanistan, pour avoir un défouloir à sa haine. Depuis il est revenu à Bordeaux et c’est installé comme privé, mais n’a pas repris contact avec sa fille.

Un soir il se jette dans la mêlée pour aider des homos pris pour cible par des gros bras d’extrême droite. Interrogé par un commissaire de ses amis, il découvre sur une vidéo que Julia participe à un de ces groupes identitaires qui veulent chasser les musulmans de France. Commence alors une course contre la montre pour la sauver avant qu’il ne soit trop tard.

Je n’ai pas marché. J’ai lu jusqu’au bout pour voir comment ça allait se terminer, même si je m’en doutais un peu. J’ai même lu sans déplaisir, mais je n’ai pas accroché.

Les amitiés viriles, où on se regarde dans les yeux entre guerriers et on se dit qu’on se respecte même si on peut être amenés à se tirer dessus ; la gamine, belle, intelligente mais révoltée qui ne se rend pas compte qu’autour d’elle il n’y a que des dégénérés racistes, homophobes et bas de front … Je n’y crois pas. Et comme je n’y crois pas, ça ne me touche pas, et je me fiche un peu d’un final au demeurant assez prévisible (et oui, à mi-parcours on sait déjà qui va mourir et qui va survivre).

Du coup la description de la montée de certains groupes d’extrême droite, de l’embrigadement, du danger de cette forme de terrorisme, perd beaucoup de sa force. Parce que dans un roman, si je ne crois pas aux personnages, je ne crois plus non plus à l’histoire, et je m’intéresse moins à ce qu’elle révèle de notre société.

Ceci dit, ce n’est pas désagréable à lire et je comprends qu’on puisse accrocher. Mais pas moi.

Jean-Paul Chaumeil / Parfois c’est le diable qui vous sauve de l’enfer, Rouergue/Noir (2018).

2 réflexions au sujet de « Pas convaincu par Jean-Paul Chaumeil »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s