Jaune ou brun le gilet ?

Sur les gilets jaunes, que je ne porte pas plus dans mon cœur que les pourritures cyniques du gouvernement contre lesquelles ils se « révoltent », deux petits éclairages.

Un drôle, comme toujours, que l’on doit à l’incontournable Guillaume Meurice. Oui je sais, il choisit les interviews qu’il garde, mais il ne les invente pas.

Un qui exprime parfaitement ce que je ressentais sans savoir forcément le mettre en mots. Ça doit être pour ça que Jérôme Leroy est écrivain et pas moi.

53 réflexions au sujet de « Jaune ou brun le gilet ? »

  1. Suffra

    Bonsoir,
    Un grand merci pour ces deux liens épatants et qui expriment nettement mieux ce que je ressens sans pouvoir le dire ou l’écrire avec ce talent.
    Bonnes prochaines lectures.

    Répondre
  2. Meyer Meyer

    Guillaume Meurice excellent comme souvent et très bonne analyse de Jérôme Leroy qui partage mon analyse. L’attitude de beaucoup de gilets jaunes me fait penser à celle des chemises noires de Mussolini. Les reportages et certains témoignages de connaissances m’ont fait penser à l’excellent film de Dino Risi « La marche sur Rome ». En gros « vive la démocratie si tu es d’accord avec moi sinon je te casse la gueule » Je précise ma réticence aux gilets jaunes ne me rend pas le gouvernement plus sympathique

    Répondre
    1. actudunoir Auteur de l’article

      Il faut que je vois le film de Risi. Quant à ta précision, elle va de soi. Dans le TOP 10 des proverbes de la sagesse traditionnelle, « l’ennemi de mon ennemi est mon ami » est très bien placé. L’ennemi de mon ennemi peut très bien être un sale con.

      Répondre
  3. Choup

    un peu (beaucoup) le même ressenti que Meyer Meyer…j’ai eu en surplus à voir des comportements scandaleux lors de barrages, et des connaissances (infirmières rentrant de leur tournée ) roulant le soir seules ont eu quelques moments d’inquiétude face à des hommes avinés et menaçants.
    beaucoup apprécié la chronique de Meurice. Comme tu le dis, il choisit les ITW mais il ne les invente pas…et c’est souvent inquiétant.

    Répondre
    1. actudunoir Auteur de l’article

      C’est fou comme les groupes de connards avinés se sentent souvent plus forts face à une femme seule, que, par exemple, à un bus ramenant l’équipe de rugby de Rebirechioulet qui vient de se prendre une fessée à Pellefigue … Pour ma part, j’ai eu de la chance, je suis passé au travers des mailles. Et oui, c’est inquiétant, ça sent le rance, le bon gros bon sens de souche comme on ne l’aime pas trop.

      Répondre
  4. Serge 31

    Très beau texte de Jérôme, en effet, tant dans le fond que dans la forme. Merci pour le lien. Il faut que je prenne l’habitude d’aller plus souvent sur son blog…

    Répondre
  5. Meyer Meyer

    Les gilets jaunes dénoncent à la police des migrants cachés dans la cuve dun camion, les insultent et sont hilares devant l’arrestation. Les gilets jaunes auraient bien été utiles à Pétain. Décidemment je les aime de moins en moins ces croquants qui jouissent du malheur des plus faibles. Il est bien loin l’Auvergnat de l’ami Georges. Pauvre époque !

    Répondre
    1. actudunoir Auteur de l’article

      Tout ce qu’on aime.
      Ils feraient pourtant mieux de brûler la bourse et les sièges des grandes banques, et de boycotter les entreprises qui ne paient pas leurs impôts.
      Mais ça ça demande un poil plus de réflexion que de demander comme celui de Meurice qu’on réduise le RSA, ou qu’on expulse les migrants.

      Répondre
  6. Philippe

    Les gilets jaunes et leur populisme de gauche ne m’inspirent absolument aucune sympathie. Et la récupération de la part de syndicats inefficaces ne m’incite pas à en avoir.

    Répondre
    1. actudunoir Auteur de l’article

      Euh … Quand on écoute ceux qui sont interviewés par Guillaume Meurice, qui revendiquent haut et fort leur vote pour Le Pen, et quand on voit ceux qui dénoncent aux flics des migrants, ça ressemble plus à de l’extrême droite qu’à de la gauche …

      Répondre
      1. Philippe

        Je n’écoute pas les interviews de Meurice que je ne juge guère plus pertinent que Yann Barthes. En revanche, j’ai lu avec plaisir le texte bien plus inspiré de Jérôme Leroy.

      2. actudunoir Auteur de l’article

        Les interviews de Meurice sont orientés, bien entendu. Mais il n’invente pas les réponses, et donc il permet d’entendre des voix que, pour ma part, je n’entends jamais en direct. Et oui, comme beaucoup d’entre nous, je vis dans un cercle assez réduit, de gens avec qui je m’entends bien et je partage un grand nombre de valeurs. Après Yann Barthes, je ne sais pas qui c’est, je suppose que c’est quelqu’un de la télé, que je n’ai pas le temps de regarder.

  7. Tannhauser

    Pareil que mes petits camarades, merci pour ces liens ! C’est toujours un plaisir de lire Jérôme Leroy, j’avais presque oublié son blog, honte à moi… Ce n’est pas Renaud qui disait quelque chose à propos des français et de leurs voitures? Je me fais vieux, ma mémoire n’est plus ce qu’elle était…

    Répondre
  8. Meyer Meyer

    Pour Renaud c’est dans Hexagone :
    « La bagnole, la télé, la tiercé,
    C’est l’opium du peuple de France,
    Lui supprimer c’est le tuer,
    C’est une drogue à accoutumance »

    Répondre
  9. Zorglub

    Le blog de Jérôme Leroy est très bien. Son seul défaut est d’être profondément déprimant.
    En 2008, j’ai lu par hasard à la suite AquaTM de JM Ligny et la Minute prescrite pour l’assaut, dudit Leroy : j’ai eu beaucoup de mal à m’en remettre. Depuis, je me répands en propos pessimistes sur la fin d’ici vingt ans de la société dans laquelle nous vivons, et je convaincs peu de monde.
    Qui a dit qu’il était trop tard pour être pessimiste ?

    Répondre
    1. actudunoir Auteur de l’article

      C’est vrai que la des écrits de Jérôme n’incite que peu à l’optimisme. Mais on peut quand même se consoler en buvant un coup avec lui, quand on a la chance de le croiser …

      Répondre
  10. Fredo

    Dans le même registre Philippe Lançon dans Charlie les assaisonne bien aussi. L’occasion de rappeler que son livre quoique porté aux nues par tout le monde est effectivement SUPERBE !

    Répondre
  11. florent

    une ami a moi a voulu emmener son chat chez le veto.. Bloquée par les gilets elle demande à passer..;-  » Pour une saloperie de chat , ca va pas non! » ;; Il a fallu 20 mn de negociations, signer une petition et enfiler leur gilet pour passer. Je vous passe les réflexions du type  » Toi, on v te soigner » ( avec gros rire à l’appui…) Je precise que l’amie habite la campagne, est infirmiere, passe son temps sur les routes pour soigner ces gens ( elle en a reconnu certains…

    Répondre
  12. Philippe

    Je viens d’écouter l’émission de Meurice et, je dois faire mon mea culpa, ça m’a bien fait rire. C’est évidemment très caricatural mais j’aime bien.
    SInon, je reviens sur le fait qu’on fréquente en effet un cercle réduit de personnes, ce qui nous coupe d’une grande partie de la population.

    Répondre
    1. actudunoir Auteur de l’article

      C’est flagrant à chaque élection, ou quand on se trouve face à de tels événements. Pour prendre un exemple personne dans ma famille, ou autour de moi au boulot (et je ne parle pas de mes potes, parce que eux on les choisit) n’a jamais voté FN. Il y a certes des sensibilités différentes, des plus à gauche, d’autres plus libéraux, des croyants et des bouffe curés, mais personne n’est homophobe, personne n’est anti migrants, s’il y a eu des croyants en Macron, il n’y en a plus … En gros je ne fréquente, plus ou moins, que des gens comme moi.
      Et je ne fais pas particulièrement exprès, ça semble se faire « tout seul ».

      Répondre
  13. Catherine Whitebird

    Bonjour,
    J’habite à Saint Geoire en Valdaine, à 12 km de Pont de Beauvoisin.
    Là où Madame Mazet a été tuée.
    Ce n’étais pas un gros beauf débile, ni une militante du FN, ni une grosse brute avinée, etc… etc…. Mais une retraitée qui manifestait pour la première fois.
    Je crois qu’avant de jeter la pierre, il faudrait se demander pourquoi une dame comme elle a jugé bon de se déplacer et de manifester. Elle n’était pas là pour le diesel mais parce qu’elle se faisait du souci pour le futur. Le sien et celui de ses enfants et petit-enfants.
    A juste raison.
    On ne voit que les gueulards. C’est facile de les stigmatiser. Mais il y a tous les autres à qui on prend tout et qui ne peuvent pas se défendre.
    Alors que faire ? Voter ? ça sert à rien. Exercer son droit à manifester ? On peut en mourir.
    Moi je ne sais pas ce qu’il faut faire.
    Je sais seulement que les gilets jaunes ne sont pas tous des caricatures comme celles montrées à la télé.

    Bonne journée à vous

    Catherine Whitebird
    (et oui c’est mon vrai nom, le nom de mon premier mari qui est né dans un endroit perdu au fin fond d’une réserve indienne)

    Répondre
    1. actudunoir Auteur de l’article

      Je sais bien qu’il n’y a pas que des gros cons avinés du FN. Mais il y en a. Après chacun fait comme il le sent, moi si à une manif ou un mouvement il y a ce genre d’individus, je vomis et je m’en vais.
      Ensuite, si elle se préoccupe de ses enfants, c’est plutôt quand on annule l’ISF, quand on casse la SNCF, quand on diminue le nombre de profs, quand on ferme les maternités, quand on brade le service public, quand on se fout de la gueule du monde en prétendant être écolo et en faisant le contraire, quand on appelle les scientifiques américains à venir en France alors que les universitaires français travaillent dans des conditions misérables … Les exemples sont légion, qu’on manifeste, pas quand on annonce une augmentation de quelques centimes du diesel.
      Et que faire ? Je ne sais plus, mais si un jour je dois refaire quelque chose (je ne manifeste plus, je ne fais plus grève, et je crois bien que je ne voterai plus), c’est la bourse, les sièges des banques, les assemblées générales d’actionnaires, le congrès du medef etc … que j’essaierai de bloquer, pas les infirmières qui vont au boulot, ou les parents qui amènent leurs gamins à son match de foot ou de hand.
      Donc non ce ne sont pas tous des caricatures, mais désolés, ils manquent un poil de réflexion et de culture politique.

      Répondre
    2. Zorglub

      « Voter ? ça sert à rien. »

      C’est avec des phrases comme ça qu’on prépare la mort de la démocratie.

      Finalement, on se demande qui mourra la première, la biodiversité, la civilisation ou la démocratie. Sans doute les trois en même temps, et nous l’aurons mérité.

      (A lire sur le sujet, l’Âme des horloges de David Mitchell, en particulier le dernier chapitre ; Leroy en avait parlé sur son blog, mais de toute façon je lis tous les nouveaux livres de Mitchell).

      Répondre
      1. actudunoir Auteur de l’article

        Je veux bien mais elle me semble déjà plutôt morte.
        On a voté contre la constitution européenne, quelques mois plus tard nos élus se sont assis sur la vote pour la faire passer.
        On a voté contre Sarko, on a eu Holland qui a nommé des ministres qui nous ont parlé de déchéance de nationalité.
        On s’est retrouvé aux dernières élections à voter entre une fachiste et un banquier représentant des intérêts en grande partie responsable de la montée de l’extrême droite en France, et au second tour des législatives, dans pas mal d’endroits, on avait le choix entre deux représentants de la droite, un de la traditionnelle, qui se rapproche de plus en plus du FN, un de la soit-disant nouvelle, soit-disant en marche.
        Alors on vote pour quoi ? Tant qu’il n’y aura pas d’alternative crédible d’une gauche réellement écologique, ça sert à quoi ?

      2. Zorglub

        Tss tss. Il a manqué 600 000 voix à Mélenchon pour être au second tour : si 600 000 abstentionnistes avaient voté Mélenchon, l’histoire serait différente.

      3. actudunoir Auteur de l’article

        Le problème c’est qu’elles ont manqué. Et quand je vois Méluche déclarer que son corps est sacré, parce que la République c’est lui, j’ai des doutes … D’ailleurs j’ai de plus en plus de mal avec un système qui monte autant à la tête des élus, et/ou ministre. Je crois que dans « serviteur de l’état » il y a un mot qu’il comprennent mal.

    1. actudunoir Auteur de l’article

      Elle est morte parce qu’autour d’elle il y avait des cons qui ont fait paniquer une autre femme qui elle aussi à détruit sa vie. Et qui voulait juste amener sa gamine chez le médecin. Elle est morte parce que les mouvements de foule spontanés sont souvent moches. Et parce qu’elle n’a pas eu de chance.

      Répondre
    2. actudunoir Auteur de l’article

      Et puis je commence à en avoir un peu marre qu’on me sorte à chaque fois l’argument des pauvres qui n’ont pas le choix. J’ai fait des dizaines de manifs, jamais pour défendre directement ma pomme. Contre les contrats jeunes (quand je n’avais pas d’enfants), pour la défense de l’école (je ne suis pas enseignant), contre la casse du service public, pour une prise de conscience écologique, avec Attac, contre le FN etc … Mais je me suis fatigué on ne fait pas le bonheur des gens malgré eux.
      Et c’est triste que cette dame n’ait jamais manifesté de sa vie, c’est triste qu’elle le fasse pour cette occasion, de cette façon, avec les gens qu’elle avait autour. Alors oui, si elle avait plus réfléchit, et si elle avait plus de culture politique elle n’aurait pas été là. Mais quelqu’un d’autre serait peut-être mort à sa place.
      C’est une mort conne, qui me rend triste, pour elle, pour celle qui était dans la voiture, pour leurs proches à tous. Et dont malheureusement nos gouvernants, et les plus riches pour qui ils gouvernent se contrefoutent.

      Répondre
    3. Zorglub

      Moi aussi j’ai des doutes sur Méluche. N’empêche que les abstentionnistes laissent les votants choisir pour eux : ça n’est pas sain. Alors oui, voter est toujours utile, même si on est souvent déçu : les abstentionnistes n’ont quant à eux aucune légitimité pour être déçus.

      Répondre
  14. Meyer Meyer

    Entièrement d’accord avec toi. On ne manifeste pas pour son propre intérêt souvent égoïste mais pour des causes (nobles si possible).

    Répondre
  15. Caracole

    Merci, Jean-Marc, d’avoir relayé la pensée de Jérôme Leroy, toujours aussi pointu dans son analyse et pertinent dans son expression.
    Ce que tu dis dans tes commentaires est proche de ce que je ressens, ma lassitude envers le politique est lié également au fait que les intellectuels et animaux politiques de qui je me sens proche sont pour le moment totalement inaudibles, malheureusement.
    Après, je garde un fond d’espoir et observe avec un mélange de tristesse et d’optimisme le morcellement des mouvements de gauche écolo qui forme un amas de talents et de réflexions qui vont, pour moi, dans le bon sens.
    Je croise les doigts, mais peut-être que Place Publique ou Génération.s me feront les lever à nouveau en l’air sous forme de poing.

    Répondre
  16. Philippe

    Ce qui me plaît bien dans le mouvement des Gilets jaunes, c’est le fait qu’il n’y a aucun parti ou syndicat derrière. C’est certainement ce qui est le plus perturbant pour Macron et les neuneus qui ont voté pour lui. Les habituelles manifestations parfaitement cadrées de fonctionnaires indiffèrent le régime et sont aussi un beau rassemblement de beaufs. Etant moi-même fonctionnaire, je suis bien informé sur le sujet.

    Ensuite, c’est sûr qu’on trouve aussi chez ces Gilets jaunes tout et n’importe quoi comme ces slogans contre la franc-maçonnerie, les Rose-Croix ou les pédophiles….

    Répondre
    1. actudunoir Auteur de l’article

      Ca me semble une généralisation un peu rapide. J’ai participé à des manifs de l’éducation nationale avec des gens qui ne défendaient pas leur salaire mais les conditions de travail pour le gamins.
      Et ce qui me gène beaucoup ce n’est pas le tout et n’importe quoi, c’est la partie très très à droite du n’importe quoi.

      Répondre
      1. Philippe

        Sincèrement, je n’ai jamais cru que les manifestations de l’éducation nationale avaient réellement pour objet l’amélioration des conditions d’études des élèves. De la même manière que je n’ai jamais eu confiance dans les avocats qui se battaient pour que les plus pauvres continuent à bénéficier de l’accès au droit par le biais de l’aide juridictionnelle. Je me méfie toujours de l’altruisme affiché.
        Sinon, suite à ce post que je trouve intéressant et vu que j’habite à Paris, je suis allé me promener sur les Champs samedi dernier pour voir qui étaient ces gens. J’ai vu un peu de tout : parmi les casseurs, surtout des antifas, des gamins de banlieue et des fafs. Et le gros de la foule était surtout constitué de provinciaux gentils mais un peu bas de plafond.
        Je ne défend pas les « petits » commerçants dirigés par des fonds de pension des Champs qui ont perdu une journée de chiffre d’affaires, ce dont je me contrefiche au plus haut point, mais j’aurais préféré que la manifestation ait lieu Boulevard des Italiens, le siège des grandes banques.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s