John Dortmunder – 01

J’avais dit que la réédition de trois aventures de John Dortmunder du génial Donald Westalke m’avait donné envie de tout relire. J’ai profité de ces jours calmes pour commencer avec Pierre qui roule.

Westlake-02Voilà donc la mise en place de la série. John Dortmunder sort de prison. C’est son second séjour, et donc ce doit être le dernier, au troisième c’est la prison à vie. Il est récupéré à la sortie par son ami et complice Kelp, qui, à son habitude, a volé la voiture d’un médecin. Comme il faut bien survivre, Kelp a une proposition.

Deux pays d’Afrique (imaginaires), se disputent une émeraude. Le pays qui l’a (l’émeraude), va l’exposer avec moult mesures de sécurité, en plein cœur de Manhattan. Un représentant du pays qui ne l’a pas (l’émeraude), la veut. Il embauche donc Kelp et John pour la voler. Ils contactent un chauffeur, Stan Murch qui vit avec sa maman chauffeur de taxi, un spécialiste des serrures Roger Chefwick, qui est aussi fanatique de trains miniatures (on verra que cela a son importance), et un homme de main Alan Greenwood.

Pour la première fois sous la plume de Donald Westlake, le plan parfait de John Dortmunder va presque réussir, mais un grain de sable va le faire presque échouer. Ce qui veut dire qu’il devra réaliser pas moins de cinq cambriolages pour finalement mettre la main sur l’émeraude. Pour le plus grand plaisir du lecteur.

La saga John Dortmunder se met en place. Deux des autres personnages récurrents sont déjà là (Kelp et Stan Murch), les autres viendront. L’O. J. Bar de Rollo est là. Dès le départ, le personnage de John Dortmunder est planté : génial, malchanceux, maussade, peu causant … Mais attention, celui qui voudrait arnaquer cet homme mince et d’apparence triste et inoffensive pourrait avoir de grosses, très grosses surprises. S’il y a une chose que John ne supporte pas, c’est qu’on se moque de lui, quelques personnages de ce premier roman vont l’apprendre à leurs dépends.

C’est vif, drôle, inventif, pétillant, c’est un vrai bonheur de reprendre les aventures de Dortmunder. Si vous connaissez déjà, sachez qu’on prend autant de plaisir à relire, si vous ne connaissez pas encore … Vous avez beaucoup de chance.

Donald Westlake / Pierre qui roule (The hot rock, 1970), Rivages (2007), traduit de l’anglais (USA) par Alexis G. Nolent.

12 réflexions au sujet de « John Dortmunder – 01 »

    1. actudunoir Auteur de l’article

      Quelle chance d’avoir tout Dortmunder à découvrir ! Attention seulement, la réédition ne reprend pas les 3 premiers mais le premier, le premier, le quatrième et le septième. Mais une fois le premier lu ils peuvent se lire dans le désordre.

      Répondre
  1. Zorglub

    J’adore Dortmunder, il m’en reste quelques uns à lire.
    Je me permets de signaler qu’on écrit dépens, et non dépends, et qu’il y a deux phrases un peu bancales :
    « C’est son second séjour, et donc ce dit être le dernier, au troisième c’est la prison à vie. »
    « Le pays qui l’a va l’exposer avec moult mesures de sécurité, en plein cœur de Manhattan. Un représentant du pays qui ne l’a pas et la veut. »

    Répondre
  2. Meyer Meyer

    J’ai lu il y a bien longtemps un Dortmunder mais je n’avais pas accroché à l’époque. Va falloir que je lui donne une seconde chance, ne serait-ce que pour faire plaisir à ma collègue qui me tanne avec depuis des années. Sinon le livre Pierre qui roule a fait l’objet d’une très bonne adaptation dans les années 70 sous le titre français « les 4 malfrats » (titre original : the hot rock) avec Robert Redford dans le rôle de Dortmunder. Je garde un très bon souvenir de ce film de Peter Yates.

    Répondre
    1. actudunoir Auteur de l’article

      J’en ai entendu parler. Le problème étant que Dortmunder ne peut pas être Redford (ou l’inverse). Je verrais bien Bacri en Dortmunder pour te donner une idée, ou Daroussin.

      Répondre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s