Je suis plus Rankin que Brookmyre.

Cela faisait un moment que j’entendais parler de Chris Brookmyre sans avoir jamais rien lu de lui. C’est fait avec Sombre avec moi. Je ne suis pas convaincu.

BrookmyreDiana Jager est une chirurgienne brillante, mais guère aimée. Elle a la dent très dure, et gare à qui se met en travers de son chemin. Pour ses collègues, son mariage éclair avec Peter, informaticien dans l’hôpital où elle travaille est une surprise. Six mois après, le drame, la voiture de Peter rate un virage et tombe à l’eau, en plein hiver.

Un accident stupide, mais la police a vite des soupçons, la veuve semble bien peu affectée, et la sœur de Peter contacte un journaliste, elle pense qu’il y a anguille sous roche. Très rapidement, alors que les failles du mariage sont mises à jour, l’étau se resserre sur Diana.

Je vais être très bref, on me promettait des revirements spectaculaires, alors je suis allé au bout. Parce que c’est bien écrit, mais diable que c’est long. Après un début assez méchant et très juste sur les rapports homme / femme dans le milieu médical (et pas que), on s’enlise dans du thriller psychologique tout venant, avec des surprises qui n’en sont pas vraiment, jusqu’au retournement final, que l’on sent venir, en partie, juste parce qu’on sait qu’il doit y avoir une surprise à la fin.

Après je comprends que ça plaise, c’est correctement écrit, l’intrigue est surprenante si on n’a pas lu trop de polars, et on doit pouvoir se laisser embarquer. Mais ce n’est vraiment pas mon style et j’ai surtout l’impression d’avoir perdu du temps. Exactement le genre de bouquin que j’aurai oublié dans une semaine

Chris Brookmyre / Sombre avec moi (Black widow, 2016), Métailié (2019), traduit de l’anglais (Ecosse) par Céline Schwaller.

15 réflexions au sujet de « Je suis plus Rankin que Brookmyre. »

  1. cush

    Salut, juste pour te signaler qu’un livre de Chris Brookmye mélangeant polar et SF vient juste de sortir, La ville dans le ciel. Comme tu avais bien aimé Terminus qui reprenait aussi ces deux genres, je me suis dit que c’est peut être l’occasion de te réconcilier avec cet auteur.
    Les blogs SF que je consulte sont très favorables, trouvant que le mélange est très bien fait.
    Je viens juste de le commencer.
    https://les-lectures-du-maki.blogspot.com/2021/10/la-ville-dans-le-ciel-chris-brookmyre.html
    https://lecultedapophis.com/2017/11/16/places-in-the-darkness-chris-brookmyre/

    Répondre
  2. cush

    Je viens de terminer La ville dans le ciel et voici le copier/coller de mon post sur le blog SF du Culte d’Apophis (le second lien que j’avais indiqué plus haut).

    « Je viens de terminer la traduction française et c’est en effet une bonne surprise. Le rythme du roman ne fait qu’augmenter après la moitié du roman, et je suis d’accord avec toi le coté SF est plus que convaincant.
    Ce qui m’amène au paradoxe suivant, c’est sur l’aspect polar que j’émettrai une légère réserve alors que Brookmyre est un auteur plus que confirmé en la matière. Si je n’ai rien à reprocher à l’enquête elle même, loin de là, c’est sur l’antagonisme un poil caricatural des deux enquêtrices que je suis un petit peu critique. En forçant un brin le trait, on commence par deux personnages qu’absolument tout oppose, pour finir proche du buddy movie.
    Certes cette évolution est bien expliquée et de manière cohérente, mais cela aurait pu mériter un peu plus de nuances. Toutefois, au regard des autres qualités du livre, je reconnais je pinaille. »

    Répondre

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s