Au nom du bien

Jake Hinkson commence à être un pilier chez Gallmeister. Le revoilà avec Au nom du bien.

HinksonQuelque part dans une petite ville dans l’Arkansas, un comté sans alcool. Richard Weatherfird, frère Richard, est le pasteur d’une congrégation bien blanche, bien polie, bien à droite. Frère Richard est aussi un mari parfait, et le père irréprochable de cinq enfants. Dans ce coin qui s’apprête à voter Trump, bien qu’ils préfèrent Cruz, tout est en apparence rangé, honnête, franc et très religieux.

Sauf que frère Richard a fauté, avec Gary, un jeune homme qui était venu le voir parce qu’il se cherchait. Et maintenant Gary veut 30 000 dollars pour ne pas raconter à toute la ville qui est vraiment leur pasteur. Et tout va déraper.

Ô le beau portrait d’une Amérique puritaine, hypocrite, qui taille sa pelouse, va à la messe et surveille son voisin. C’et méchant, terrifiant, totalement convainquant, magistralement raconté en toute simplicité, en passant d’un personnage à l’autre.

On est englué dans cette guimauve qui cache mal ses jalousies, ses saloperies, ses regrets qu’on ne peut surtout pas exprimer. On y crève de montrer une face lisse au reste de la ville, de jouer le personnage lisse, parfait et mesuré que tout le monde attend. Mais quand quelqu’un menace la façade que l’on s’est construite, on est prêt à tout pour la préserver, et tout le vernis saute, le temps de quelques petits meurtres.

C’est magistralement rendu, c’est à gerber, c’est en partie l’Amérique qui a élu Trump. Beurk !

Jake Hinkson / Au nom du bien (Dry County, 2019), Gallmeister (2019), traduit de l’anglais (USA) par Sophie Aslanides.

8 réflexions au sujet de « Au nom du bien »

  1. Colette

    Bonjour, je suis en train de le lire et j’ai eu la chance de le rencontrer dans ma petite ville de Bayeux et l’excellente librairie Métropolis (j’en profite pour faire de la pub !) pas plus tard que la semaine dernière et c’est un auteur passionnant et drôle (Son roman n’est d’ailleurs pas dépourvu d’ironie) qui est très heureux d’être publié et traduit en français. D’ailleurs son prochain roman sera d’abord traduit et publié en France toujours avec les éditions Gallmeister, avant les Etats-Unis.

    Répondre

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s