Le second disciple

Le second disciple du belge Kenan Görgün a de très bonnes chroniques un peu partout sur la toile. Un roman très intéressant, auquel, de mon point de vue, il manque un petit quelque chose pour être un très grand roman.

GorgunXavier Brulein a eu une enfance pauvre dans un quartier populaire de Bruxelles. Avant de s’engager dans l’armée. Quand il revient à la vie civile, lors d’une bagarre dans un bar, il esquinte salement un homme et se retrouve en prison. C’est là qu’il rencontre Abu Brahim, condamné pour avoir organisé un attentat meurtrier, et devient Abu Kassem.

Quand il ressort, son mentor lui a fixé deux objectifs : trouver qui l’a trahi et a permis son arrestation, et préparer un nouvel attentat qui frappe les esprits, encore plus que le 11 septembre. Au dehors Xavier Abu Kassem trouve une travail grâce à un de ses anciens officiers, s’intègre dans le réseau islamiste, et commence à préparer un attentat inédit. Dans le même temps, en bordure du quartier de Molenbeek, des milices d’extrême droite préparent elles aussi la terreur.

Autant se débarrasser de ce qui me gêne. Je trouve la construction de l’intrigue parfois bancale. Difficile d’en dire plus sans trop dévoiler de points essentiels, mais des détails de cohérence m’embêtent, m’ont parfois fait sortir de ma lecture, et m’ont empêché d’être complètement emballé : Tout d’abord je ne vois dans le roman rien qui explique la libération étrange du mentor Abu Brahim, et ça m’a tracassé tout du long. Je vois bien son importance comme autre visage de la haine, mais je ne vois pas pourquoi il fallait le laisser dehors, de façon aussi peu convaincante. Ensuite j’ai un doute sur le personnage de Xavier Abu Kassem : les valeurs qu’il défend face aux autres membres du réseau pour justifier l’attentat qu’il prépare me semblent en contradiction totale avec son admiration pour son mentor. Pour finir je ne suis pas du tout convaincu par la solution proposée pour l’attentat qu’il prépare, mais difficile d’en dire plus sans être trop explicite.

On peut considérer que je pinaille, mais c’est ce qui fait que je n’ai pas été emporté par le souffle.

Ceci dit, ces problèmes de cohérence n’empêchent pas le roman d’être extrêmement pertinent. La dualité Xavier / Abu Kassem, appuyée sur le mythe de Jekyll et Hyde est finement et intelligemment décrite, en évitant soigneusement les gros sabots ; les différences au sein de la communauté musulmane dépeintes sans manichéisme et sans lourdeur ; la progression de l’intrigue bien menée ; la ville est un personnage convaincant du roman ; et le contexte et son évolution, qui voit des gamins autrefois voisins qui a défaut d’être amis partagent une même pauvreté, devenir ennemis mortels prêts à semer la terreur de façon aveugle sont bien exposés.

Tout cela est fait de façon romanesque, au travers d’un personnage assez fascinant, qui amène le lecteur à comprendre un cheminement, celui de Xavier / Abu Kassem, soldat jusqu’au bout des ongles, d’une efficacité totale dans tout ce qu’il fait, qui tente, en vain, d’évacuer tout ce qui pourrait nuire à la perfection de ses actes, qui pourrait n’être qu’un robot programmé pour tuer (que ce soit au service d’un pays ou d’une religion), et pourtant … C’est un être humain, avec des faiblesses, qui font sa singularité, à cause doute, cette créature étrange, et du fait que s’il y a du Hyde chez chacun de nous, il reste aussi du Jekyll chez tous ceux que l’on qualifie de monstres.

Un roman intelligent, original dans sa façon de traiter une thématique qui, à ma connaissance, n’avait pas encore été abordée par le polar, qui a le mérite de ne pas chercher à simplifier et fait confiance à son lecteur. Il lui manquait, à mon goût, très peu de choses pour être un très grand roman ; un auteur à suivre.

Kenan Görgün / Le second disciple, Equinox/Les arènes (2019).

2 réflexions au sujet de « Le second disciple »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s