Coup de sang

Vous connaissez la fameuse goutte d’eau, celle qui fait déborder le vase, pas plus grosse ou pénible que les autres, mais juste celle qui vous fait péter un câble. Et bien la goutte ce mois-ci c’est le courrier que j’ai reçu de Natixis.

Je reçois donc un courrier de Natixis qui est un groupement qui fait un métier que je déteste et méprise : il fait gagner de l’argent à ceux qui en ont déjà beaucoup sans rien foutre en le plaçant ici et là. C’est légal, chacun peut faire ce qu’il veut, mais je ne suis pas obligé d’aimer. Donc déjà ça me gave qu’ils m’écrivent.

Là où la rogne monte, c’est qu’ils m’écrivent au nom de ma boite, le CNES, établissement public, dont le budget vient de l’état, et qui travaille au service de l’état, des collectivités, de la recherche entre autres, en tant qu’agence spatiale nationale. Et ma boite nous verse tous les ans un intéressement toujours à cette période de l’année.

Avant, on recevait un papier du CNES qui nous disait que si nous voulions « épargner » l’intéressement il fallait le demander, et activement se déclarer volontaire pour confier son fric à Natixis ou autre équivalent. Mais là, c’est l’inverse, mon fric est automatiquement versé à ces gens que je n’aime pas, et si je ne veux pas qu’il soit mis en bourse, je dois me connecter vite (en gros 15 jours), pour demander à ce qu’il me soit versé à moi. Et c’est bien indiqué, en toutes lettres sur la feuille que c’est ainsi depuis « La loi Macron ». Je savais déjà que je l’aimais pas le banquier.

Déjà ça m’horripile, alors que j’ai autre chose à faire le soir, comme lire, discuter avec mes proches, voir des potes, écrire mes chroniques … de devoir aller me connecter sur un site, de me rappeler que j’ai oublié le mot de passe, de le changer etc … Mais la goutte suivante vient quand on me demande de confirmer 5 fois mon choix, et qu’à chaque confirmation on me répète que, si je prends mes sous, qui sont à moi et pas à ces vautours, je vais PAYER DES IMPOTS ! parce que sinon, JE SUIS EXONERE D’IMPOTS, et êtes-vous bien certain de vouloir PERDRE DES SOUS EN PAYANT DES IMPOTS ?

Alors si tu passes par ici, immonde fils de pute qui a pondu ces pages (ce dont je doute) JE SUIS CONTENT DE PAYER DES IMPOTS ET JE T’EMMERDE. Est-ce que c’est clair ? Mes parents qui étaient profs, ma sœur prof, moi au CNES nous sommes payés par les impôts. Les profs de mes gamins, les infirmières et médecins qui les ont soignés quand je les ai amenés aux urgences, ceux qui travaillent dans les radios que j’aime sont payés par les impôts, l’entretien des routes que j’emprunte pour aller voir mes potes ou ma famille, les flics qui sont allé voir ma mère quand elle s’est faite cambrioler, les chercheurs avec qui j’ai plaisir à travailler etc … sont payés par les impôts.

Bande de pourritures, la loi Macron m’emmerde, je n’ai pas le pouvoir supprimer ces nuisibles, mais j’aimerais, au minimum, qu’ils ne viennent pas me faire chier chez moi. J’espère qu’il ne subsiste aucune ambiguïté dans mon message. Vous n’aurez jamais un centime de ce qui m’est dû.

Heureusement pour faire baisser la pression, je peux toujours aller écouter Guillaume Meurice, Constance ou Nicole Ferroni. Merci les impôts.

PS. Fils de pute est juste une expression commune, je n’ai rien contre les putes et je reprends entièrement à mon compte ce graffiti qui a fleuri à une époque sur les murs de Buenos Aires.

Putas-al-poder

35 réflexions au sujet de « Coup de sang »

  1. Alain

    Complètement en phase! Ça me gave de plus en plus cette façon de faire de la part du Cnes! Cette année , j’ai mis sur le CET, je n’optimise pas mes finances mais je les emm…
    Que c’est bon de te lire, que ce soit tes excellents conseils de lecture ou tes coups de gueule.
    A bientôt .

    Répondre
  2. Nico

    Bravo ! Tout est (parfaitement) dit !

    Il y a parfois de saines colères, celle là en fait partie.

    La réflexion sur les impôts est la plus juste que j’ai lue/ entendue depuis longtemps.

    Répondre
    1. actudunoir Auteur de l’article

      C’est schizophrène chez nous, on t’explique (à juste titre) qu’on n’a pas les moyens pour faire tout ce qu’on nous demande, mais on t’incite à payer moins d’impots, ce qui a pour effet indirect … de limiter tes moyens.

      Répondre
  3. noirc'estnoir

    Le procédé est véritablement honteux! Du coup, j’apprends l’existence de l’intéressement « dans un établissement public financé par les cotisations sociales » du premier commentaire….concept intéressant…
    Sinon, un grand merci pour vos chroniques !

    Répondre
    1. actudunoir Auteur de l’article

      Financé par les impôts, et oui ! Quant à l’intéressement il est bien évidemment pas fondé sur des critères financiers, mais sur des critères de réussite technique et programmatique.
      Sinon de rien !

      Répondre
  4. MarieDo

    Merci de ce coup de gueule qui résume ce que pensent et sentent les gens sensés et concernés par leur appartenance au groupe humain! Marre de l’individualisme et du capitalisme autoritaire.

    Répondre
  5. Damien

    On peut aussi se poser la question de la justification de l’abondement. En gros le CNES augmente la prime d’intéressement de 40% à condition qu’elle soit placée dans les fonds de Natixis. Ce dispositif est facultatif pour l’employeur, le CNES pourrait tout à fait choisir d’augmenter la prime d’intéressement globale de 40% et ne pas faire d’abondement.

    Que le patron d’Airbus veuille « motiver » ses salariés à investir dans des fonds boursiers dans lesquels il a des intérêts, passe encore. Mais qu’un établissement public pousse ses salariés dans les bras des vautours de chez Natixis, c’est complètement scandaleux.

    Répondre
    1. actudunoir Auteur de l’article

      Je ne savais même pas que la prime était abondée si on allait chez les vautours …
      Ensuite que le patron d’une boite privée aie cette attitude, c’est normal, que le salarié y adhère, c’est un peu comme une poule qui achèterait une pince coupante et la fournirait au renard …

      Répondre
  6. Michèle PAMBRUN

    Ce n’est pas pour rien que le président thaumaturge casse le code du travail, fait passer en force la retraite à points, détruit la Sécu, l’hôpital public, vend des pans entiers du pays (ADP, etc.)…
    Quand reprenons-nous la main ?

    Répondre
      1. actudunoir Auteur de l’article

        Ouaif, vu comment ça se présente tout est mis en place pour un nouveau dual entre La Bête et le Sourire. Que ceux qui ne voient pas de quoi je cause lisent l’indispensable chef-d’oeuvre de comics Transmetropolitan.

  7. Choup

    Macron ou comment refiler aux « crevures » comme tu les nommes si bien, les bijoux de la princesse: aeroports etc et aussi nos sous. C’est scandaleux! une saine colère!

    Répondre
    1. actudunoir Auteur de l’article

      Etrange, il y a un slogan qui dit : las putas en el poder, sus hijos ya estan en el, soit, les putes au pouvoir, leurs fils y sont déjà.
      Et l’autre que tu as vu c’est une banderole qui répond à celui-là : Nous les putes nous insistons, les politiciens ne sont pas nos fils, nous avons le sens de l’honneur.

      Répondre
  8. belette2911

    Je n’aime pas ce principe non plus qui dit que tu dois faire les démarches toi-même pour récupérer ce qui t’est dû… Bien plus simple de te verser l’argent et puis toi, après, tu en fais ce que tu veux pour le placer. J’aurais rugi aussi et montré les crocs.

    Des enculés de leur mère. Attention, je n’ai rien contre leurs mères ni contre les gens qui pratique la sodomie en toute légalité et avec le consentement de tous les partenaires.

    Mon collègue disait « pute de fils » car, disait-il, il n’avait pas connu leurs mère intimement 😆

    Répondre

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s