Nos secrets jamais

J’ai un peu de mal, mais je persiste. Avec un auteur que je découvre, Cyril Herry et Nos secrets jamais.

HerryElona, jeune femme reporter photographe a la surprise de découvrir que sa grand-mère maternelle qu’elle croyait morte depuis longtemps vient juste de décéder et qu’elle hérite d’une maison de village.

Elle s’installe dans la vieille maison, et s’aperçoit que personne ne sait qui elle est. Pour tout le village sa mère, qui s’est suicidée quelques années plus tôt, est morte et enterrée depuis bien longtemps. Quels sont donc ces secrets entre sa mère et sa grand-mère ? Et quels sont les secrets de tout un village dont les habitants ne semblent pas pressés de répondre à ses questions ?

Voilà l’illustration de ce que j’écrivais hier. Je n’ai rien d’objectif à reprocher à ce roman. C’est bien écrit, bien construit, le contexte historique est bien exploité. La vieille maison et les secrets de famille qu’elle cache, le café du village, les non-dits … Tout cela est bien décrit.

C’est juste qu’en ce moment, même si je ne me suis pas ennuyé, j’ai un peu ramé. Etant, comme nous tous, enfermé, j’ai besoin de plus de souffle, plus de rage ou d’humour, ou les deux en même temps si c’est possible, plus de haine, plus de colère, plus d’amour, plus de démesure et de fantaisie. Plus de Spider Jerusalem. Moins d’histoires de famille, moins de solitude assumée, quelque chose de plus éclatant. Mais si le genre vous tente, vous pouvez y aller, Nos secrets jamais est très recommandable.

Juste une remarque, je ne sais pas si c’est le hasard de mes lectures, ou si on a une vague de polars ruraux qui suit le succès (ô combien mérité) des romans de Franck Bouysse, mais on en voit beaucoup en ce moment, et pour l’instant, je n’en vois aucun qui ait la limpidité d’écriture, l’humanité et l’émotion de grand Franck.

Cyril Herry / Nos secrets jamais, Seuil/cadre noir (2020).

6 réflexions au sujet de « Nos secrets jamais »

  1. Jourdan

    Ben moi je suis emballée par l’écriture de Cyril Herry et j’ai bien aimé « Nos secrets jamais » ,mais je garde un faible pour »Scalp ».

    Répondre
    1. actudunoir Auteur de l’article

      C’est bien écrit, mais je suis un peu saturé de ces histoires recroquevillées sur elles-même. Il me faut du souffle, de l’espace, de l’action, de la rage …

      Répondre

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s