L’homme aux murmures

J’ai eu un moment de faiblesse, sans doute dû à la situation un peu oppressante. J’ai lu un pur thriller, L’homme aux murmures d’Alex North. C’est nul.

NorthTom et son fils Jake, huit ans, viennent de s’installer dans une charmante petite ville. Ils essaient de se remettre de la mort de Rebecca, la maman. Ils ne savent pas que vingt ans auparavant un tueur en série y a sévi, qui a assassiné 5 petits garçons. Et un gamin vient de disparaître. Quand Jake entend des murmures la nuit, tout semble recommencer.

Donc soyons clair et concis, c’est nul.

Cousu non pas avec du fil blanc mais avec des câbles. Des coïncidences en veux-tu, en voilà. Et alors lourd, mais lourd … Lourdingues les états d’âmes du flic qui, ô surprise, essaie de ne pas retomber dans l’alcool. Encore plus lourdingue la thématique très très appuyée sur les rapports père/fils. Allez, pour le plaisir je développe, même si ça revient à révéler des parties entières de l’énigme. Le papa et le fils ont des relations difficiles, parce que le papa a peur d’être comme son papa à lui qui buvait et qu’il n’a plus vu depuis l’âge de 8 ans. Et il croit que son papa à lui (au papa) avait blessé sa maman. Ben c’était pas vrai. Et le papa du papa c’est le flic qui enquête que le serial killer. Et ils se revoient. Et à la fin ils sont presque raccommodés. Et le nouveau serial killer, en fait, c’est le fils de l’ancien qui est un vrai monstre (mais qui fait pas peur). Et il veut être un vrai papa pour les nouveaux enfants qu’il enlève. Et en même temps être digne de son papa (le serial killer) qui est en taule. Et la maman du papa est morte jeune, et celle du fils aussi, et celle du fils du serial killer aussi. Et ils font tous les cauchemars très importants, pleins de mystères.

Ajoutez que c’est écrit à la truelle. Et que même le déroulement de l’intrigue est plus que moyen, avec des tentatives de cliffhangers et de mystères pseudo fantastiques qui tombent complètement à plat.

Je dois vous avouer que plus j’avançais, plus je faisais du saute-mouton au dessus de paragraphes entiers, et pourtant, j’ai tout compris de la résolution, faut dire que l’auteur explique bien au cas où.

Bref, vous pouvez économiser votre temps et votre argent.

19 réflexions au sujet de « L’homme aux murmures »

  1. Choup

    ah, j’ai ri! 🙂 moi non plus, je ne suis pas cliente du genre, beaucoup trop enclin aux stéréotypes et aux mécaniques (trop) bien huilées.

    Répondre
  2. Meyer Meyer

    Voilà une chronique qui donne envie de ne pas lire ce livre que je n’avais pas l’intention de lire mais maintenant au moins je sais pourquoi (et tant pis pour la ponctuation mais en mai je fais ce qui me plaît)

    Répondre
  3. Tasha

    Qu’est-ce que j’ai ri en lisant ta chronique! La bonne nouvelle c’est que le confinement a peut-être entraîné un mauvais choix, mais il n’a pas émoussé son oeil de lecteur.

    Répondre
      1. Meyer Meyer

        Mac Bain c’est top en confinement. Thompson je n’ai lu que 1275 âmes. Un conseil de lecture parmi ses bouquins ?

      2. actudunoir Auteur de l’article

        Ah oui. Les arnaqueurs, nuit de fureur, l’assassin qui est en moi, Monsieur zéro. Pour commencer. Attention, c’est très noir Thompson, sans effet de manches mais avec une vision très pessimiste de la nature humaine.

  4. belette2911

    Voyons le bon côté des choses, je prends une aspirine pour m’y retrouver dans tous ces papas de papas (pas de papas papou ?) et je me marre car j’imagine la frustration quand on tombe sur un roman cousu avec des câbles et à la truelle. 😆

    Bon, ma wish ne bougera pas d’un poil, merci :*

    Répondre

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s