Adieu poulet !

Excellente idée de la série noire de rééditer Adieu poulet ! de Raf Vallet que je ne connaissais absolument pas. Une plongée délicieuse dans les années 70.

Germain Verjeat, commissaire, excellent flic, tête de mule. Accusé de corruption par une tenancière de bordel, il se trouve face à un juge qui a décidé de se payer sa tête. Quand il s’aperçoit que sa hiérarchie ne fera rien pour le soutenir, et que les pourris de cette ville de province sur qui il a tous les dossiers imaginables ne seront absolument pas inquiétés, il décide de franchir résolument la ligne, de faire un gros coup et de partir à l’étranger. Non sans faire plonger quelques ripoux avant de partir.

Je ne connaissais ni le roman, ni le film, mais la couverture de cette réédition a immédiatement donné à Verjeat la voix et la carrure de l’immense Lino. Il colle tellement bien au personnage. Rien que pour cela c’est un vrai plaisir de lire ce roman, une friandise au goût d’antan.

Enfin, friandise, plutôt un cassoulet ou un bon foie gras, tant on replonge dans ces années où on fumait, mangeait et baisait sans arrière-pensée. Où les flics n’étaient pas des robocop cuirassés de la tête aux pieds, où on n’était pas gouvernés par des gestionnaires les yeux fixés sur les indicateurs de leurs tableaux exel, où déjà les puissants étaient corrompus jusqu’à la moelle, où déjà ils n’étaient jamais inquiétés, où ceux qui nous font des leçons de morale étaient déjà les premiers à se torcher joyeusement avec les règles qu’ils imposent au petit peuple.

Bref, des thématiques intemporelles, mais des dialogues et des attitudes qui fleurent bon les années 70, une intrigue menée tambour battant, et un auteur qui sème un joyeux bordel avec un plaisir évident et communicatif. Rafraichissant.

Raf Vallet / Adieu poulet !, Série Noire (1974 puis 2021).

5 réflexions au sujet de « Adieu poulet ! »

  1. Jean

    Un auteur classé très à droite comme ADG, dans les années 70, face à Fajardie et Manchette, classés à gauche. Mais ils étaient tous très copains, comme l’a rappelé l’ami Leroy…
    Le film est particulièrement noir: Lino Venturo et Dewaere sont excellents et Guiomar et Victor Lanoux parfaits dans le sordide.

    Répondre

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s