Le livre écorné de ma vie

Une petite novella de l’excellent collection Une heure lumière avant d’attaquer les romans de la rentrée : Le livre écorné de ma vie de Lucius Shepard.

Thomas Cradle est un auteur de fantasy à succès. En parcourant Amazon pour voir où en sont les ventes de ses livres, il découvre par hasard un roman, « La forêt de thé », signé … Thomas Cradle. Curieux de l’œuvre de cet homonyme qui, heureusement pour son ego, est mal classé dans les ventes du site, il commande l’ouvrage. Il s’avère que l’auteur ressemble étrangement à une version de lui-même ayant suivi une autre voie, qu’il est né la même année, dans la même ville que lui, qu’il écrit comme lui dans sa jeunesse … et quand il cherche ses coordonnées sur Amazon, le livre a disparu du catalogue.

Pour essayer de comprendre ce qu’il se passe il décide de revivre ce que raconte le roman, la descente du Mékong par l’auteur entre Laos et Vietnam, jusqu’au delta et ses révélations.

J’ai vu de très bon échos sur cette novella ici et là, mais de mon côté je suis partagé. Toute la première partie, la découverte du double, les théories sur les univers parallèles, les réflexions sur le travail d’écrivain, et en particulier d’écrivain de fantasy, l’ironie grinçante et la méchanceté assumée avec laquelle le narrateur se décrit lui-même, et le début du voyage m’ont accroché, intéressé et fait tourner les pages.

Par contre le final fantastico-métaphysique ne m’a pas convaincu, essentiellement parce ce que je n’accroche pas à ce genre plus horrifique. Donc j’ai été déçu par une conclusion alors que toute la montée du mystère m’avait plu. C’est frustrant.

En résumé, j’ai passé un bon moment au début, je reconnais que c’est très bien fait, mais pour le final, on est loin de ma tasse de thé.

Lucius Shepard / Le livre écorné de ma vie, (Dog-eared paoerback of my life, 2009), Le Belial/Une heure lumière (2021) traduit de l’anglais (USA) par Jean-Daniel Brèque.

4 réflexions au sujet de « Le livre écorné de ma vie »

  1. frey jean pierre

    En vous souhaitant…j aimerai vous exprimer ma fidélité à vous le connaisseur du noir qui aimait vous aventurer sur les rives de l’imaginaire…contrairement à certains autres…..très amateur du flirt entre le polar et l’imaginaire j’aime…..
    jean pierre frey

    Répondre

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s