Sens interdits

Chantal Pelletier s’était sans doute bien amusée à écrire Nos derniers festins. Elle reprend tout ce beau monde dans Sens interdits.

2046 dans le sud de la France. Le changement climatique a induit un changement politique. Canicules, inondations, ressources raréfiées d’un côté. Permis de manger, de regarder les écrans, empreinte carbone suivie … Qui induisent des stages de récupération de points obligatoires. Et bien entendu des réactions. Sectes, climatistes contre natalistes, vegans contre omnivores … Et des attentats.

Au milieu de ce chaos, Anna Janvier et Ferdinand Pierraud, de la police alimentaire, enquêtent sur le meurtre d’une femme, obèse, retrouvée étouffée ligotée sur une chaise. Non loin de là Lou essaie de survivre, dans son mas, avec ses protégés, en faisant table d’hôtes pour les riches chinois et les rares gourmets restant de la région.

Aie ! Les choses ne se sont pas améliorées en 2 ans depuis Nos derniers festins. Les antagonismes se sont exacerbés, le flicage permanent s’est intensifié. Et si le premier roman concluait sur un appel à profiter, malgré tout, de la vie, le final est ici tout autre. Deux ans de pandémie seraient-ils passés par là ?

Sinon, comme précédemment, ce n’est toujours pas un roman pour amateurs d’enquêtes léchées. Par contre si vous aimez vous faire peur avec un petit pas en avant en direction de ce que les dérives individualistes et sectaires de notre société offrent de pire, tout en savourant le verbe de Chantal Pelletier, le sens de la répartie, la hargne contre les cons, et les recettes sensuelles que nous propose les différents personnages, alors dégustez sans modération.

Chantal Pelletier / Sens interdits, Série Noire (2022).

5 réflexions au sujet de « Sens interdits »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s