Encore un bon film iranien

J’avoue que j’enchaine les machins pas très gais … Au cinéma cette fois avec un film iranien, Les nuits de Mashhad de Ali Abbasi.

Ville sainte de Mashhad en Iran. Un serial killer qui se croit appelé par Dieu a décidé de nettoyer la ville et de supprimer les femmes impures qui la souillent. Les morts se suivent et se ressemblent, la police ne semble pas être très pressée d’arrêter celui qui supprime des prostituées dont personne ne se soucie. C’est Rahimi, journaliste de Téhéran qui seule va venir s’intéresser à elles. C’est elle qui permettra l’arrestation du tueur.  Un film inspiré d’une histoire réelle.

Je suis un peu allé voir les « vraies » critiques, et j’avoue que ces gens me laissent perplexes. L’un par exemple dénie toute qualité au film sous prétexte qu’il se présente comme une critique de la façon dont l’état et la société iranienne traite les femmes, mais que d’après lui c’est en fait un film de serial killer. Et si c’était les deux à la fois ? On retrouve là, appliqué au cinéma, le mépris dans lequel une partie de la critique officielle tient le polar papier. Si ces gens sortaient parfois de leur petit monde auto satisfait, et auto persuadé d’être érudits, ils sauraient qu’on peut être à la fois un film (ou un livre) autour d’un serial killer ET une critique, ou une analyse de telle ou telle société. D’autre se plaignent de la violence. Mais damned, si on parle d’un homme qui étrangle des femmes, difficile de faire un film tout rose …

Bref, une fois cet énervement passé, sachez que le film est rude. Pas du tout complaisant ou esthétisant. Mais rude. Et pas seulement pour les scènes de meurtre. C’est toute la violence qui est faite aux femmes qui heurte le spectateur. Les meurtres, mais aussi les humiliations, les moments d’impuissance, le mépris, les menaces, l’attitude de toute une société qui soutient l’illuminé … C’est tout cela qui est parfois à la limite du supportable. Et encore heureux que ce soit insupportable.

C’est très bien joué, et même si on peut reprocher des effets convenus pour faire monter le suspense (c’est vrai qu’on a déjà vu ça maintes et maintes fois), le final est lui très réussi. Bref à voir, si vous avez le moral.

6 réflexions au sujet de « Encore un bon film iranien »

    1. Trane

      Celui-là, je l’ai vu et j’ai également beaucoup aimé.
      Je partage totalement ton analyse, sur la critique institutionnelle, et le polar, bien trop souvent méprisante, il me semble encore plus pour les livres que les films.
      À quand le dernier polar, livre de la semaine dans Libé !!

      Répondre
  1. Meyer Meyer

    Un bon film mais loin de la puissance de « la loi de Téhéran ». Contrairement a ce dernier, je ne pense pas qu’on puisse parler d’un film iranien même si le réalisateur est d’origine iranienne (i a la nationalité danoise me semble t-il maintenant) car le film a été tourné hors d’Iran (en Jordanie je crois). Je suis comme toi j’ai trouver que les critiques qui parlaient de complaisance et de voyeurisme pour les scènes de crimes étaient « à côté de la plaque ».

    Répondre
    1. actudunoir Auteur de l’article

      On est d’accord, La loi de Téhéran est au dessus. Et pour moi c’est iranien, le réalisateur et l’actrice principale sont iraniens, le thème l’est, et le reste découle du fait que le régime ne voulait pas entendre parler du film.

      Répondre

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s