Archives du mot-clé Alexis Ravelo

Un nouveau venu (pas si nouveau)

Une nouvelle découverte chez Mirobole, un espagnol des Canaries, Alexis Ravelo : Les fleurs ne saignent pas.

raveloLola, le Marquis, le Sauvage et le Foncedé vivotent de petite arnaque en petite arnaque profitant des touristes qui viennent en masse aux Canaries. Mais ils commencent à fatiguer et à se faire vieux, et comme tout arnaqueur qui se respecte, rêvent du gros coup qui les mettrait définitivement à l’abris.

Quand le Gaucher, ancien associé du Marquis vient le lui porter sur un plateau, ils sentent bien qu’ils s’attaquent à trop gros pour eux. Ils vont pourtant finir par accepter et c’est là que tout va partir en vrille.

Si j’en crois la quatrième de couverture, Alexis Ravelo n’en est pas à son coup d’essai. Et cela se sent tout de suite tant il fait preuve d’une belle maîtrise. Des personnages bien campés, une narration parfaitement maîtrisée, qui passe avec fluidité d’un personnage à l’autre et sait parfaitement distiller les coups de théâtres et les belles surprises, et une parfaite cohérence des actions des personnages.

Au premier degré un gros plaisir de lecture, comme toute histoire d’arnaque bien menée (ce qui n’est pas si simple). En prime, la description d’une région d’Europe que l’on connaît mal (du moins au travers des polars), les Canaries. Des Canaries avec leur spécificité d’îles, mais aussi leur universalité : ripoux, puissants méprisants, violence envers les plus faibles …

Le tout emporté par un style vif et plaisant. Que demander de plus ?

Alexis Ravelo / Les fleurs ne saignent pas (Las flores no sangran, 2015), Mirobole (2016), traduit de l’espagnol par Amandine Py.