Archives du mot-clé Matt Hollingsworth

Les comics de début d’année

Cela faisait un moment que je n’essayais pas de nouveaux comics. Le blog et les libraires de Bédéciné m’ont donné des idées, elles sont toutes excellentes.

batman 02Je ne suis pas du tout fan de super héros et costume de clowns. Mais je fais exception, à tort ou à raison, pour Batman. J’avais déjà le Dark Knight de Frank Miller, et je me suis laissé tenter par ce Batman, White Knight de Sean Murphy et Matt Hollingsworth.

Qui démarre de façon assez surprenante avec Jack Napier, ancien Joker guéri de sa folie et devenu respectable, qui rend visite à un Batman enchaîné, prisonnier pour avoir flirté avec la limite une fois de trop.

Dessin bien sombre, ambiguïté des personnages maintenue jusqu’à la toute fin, et même au-delà de la fin, jolis coups de théâtre, et toujours cet univers typique des bons Batman, avec un pouvoir corrompu, des média dont on se demande dans quelle proportion ils se composent d’imbéciles et de cyniques uniquement intéressés par l’audience, et cette tentation toujours présente du justicier limite fascisant. Une vraie bonne histoire de héros masqué sans angélisme ni manichéisme.

batman 01

oldguardUne nouveauté avec le tome 1 d’une série, The old Guard de Greg Rucka au scénario et Leandro Fernandez au dessin. Andy, originellement Andromache de Scythie a quelques milliers d’années. Elle est la chef incontestée d’une bande des quatre, composée de Nicky et Joe, amants après avoir essayé vainement de s’entretuer lors de la première croisade, et Book, le jeunot, venu des guerres napoléoniennes. Ils sont donc soldats, et immortels, ou presque. Pas de force surhumaine, juste la malédiction qui les fait se relever de tout, quand ils devraient être morts mille fois. D’expérience, pour avoir croisé quelques-uns de leurs semblables, ils savent pourtant que la mort finit par les atteindre, un jour.

Pour l’instant ils louent leurs services à qui peut se les payer, et alors qu’une nouvelle mission s’annonce, Andy rêve d’une nouvelle immortelle, une Marine présente en Afghanistan. Dans le même temps la bande va s’apercevoir qu’à l’époque d’internet, du monde filmé et connecté, garder le secret sur son immortalité s’avère de plus en plus difficile, et que certains sont prêts à tout pour percer leur secret.

oldguard 01

Superbes personnages, à commencer par Andy, une vision assez originale de l’immortalité, une réflexion sur notre monde portée par le regard très âgé des différents personnages, et un dessin et un scénario particulièrement efficaces et nerveux, qui vous font tourner les pages avec frénésie. Un vrai bonheur pour ce tome 1 qui, cerise sur le gâteau, est parfaitement autosuffisant mais laisse la porte ouverte à de nouvelles aventures. Très recommandable et surtout très addictif.

oldguard 02

Je continue avec un vrai bon polar, moi qui y ai pris goût avec des séries comme Scalped ou Southern Bastards. C’est un premier tome, avec une suite (tomes 2 et 3) annoncée dès ce semestre, GrassKings 1/3 de Matt Kindt (scénario) et Tyler Jenkins (dessin).

grasskingsQuelque part dans la cambrouse américaine, au bord d’un lac, depuis des siècles des gens vivent en autonomie. Aujourd’hui c’est le village de Grass Kindom. Un village de gens qui veulent avoir le minimum de contact avec le reste de l’Amérique, et en particulier avec le shérif Humbert du village voisin. Robert fait figure de chef, mais il a sombré depuis la disparition mystérieuse de sa fille. Quand Maria vient se réfugier dans le village, le fragile équilibre entre intérieur et extérieur vole en éclats.

Première constatation, Matt Kindt s’y entend pour installer un mystère et un suspense, je suis déjà très très impatient de lire la suite, mais je ne peux vous en dire plus sans déjà déflorer une partie du mystère qui plane sur Grass Kindom. Ensuite on s’attache à des personnages que l’on découvre peu à peu, et à cette communauté qui est peut-être moins caricaturale qu’on ne pourrait le supposer au début. Le conflit avec un shérif que l’on découvre de plus en plus brutal, mais qui a lui aussi ses zones d’ombres, s’annonce passionnant.

Et le dessin, à l’aquarelle, est magnifique, ce qui ne gâche rien, bien au contraire. Une superbe réussite, vivement la suite.

grasskings 01

Les deux derniers volumes ne sont pas une nouveauté. C’est en voyant un nouveau Comic signé Warren Ellis, le génial scénariste de Transmetropolitan que j’ai demandé s’il valait la peine et que mon vendeur préféré m’a conseillé la série Trees., dessinée par Jason Howard.

trees 02Il y a dix ans, ils sont arrivés sur Terre et ont pris racine. Les gens les ont appelés Trees, des troncs démesurés. Ils se sont implantés en provenance de l’espace, créant des catastrophes, écrasant les habitants des lieux où ils ont atterri. Destruction et inondations à New York, ou implantation en plein désert au Svalbard, ils semblent totalement indifférents à notre présence, et aucune attaque ne les affecte.

En Sicile, à New York, en Chine, dans l’extrême nord, en Somalie … les hommes vont reprendre le cours de leur vie, avec quelques changements, pour le meilleur et surtout pour le pire. Pendant ce temps, des scientifiques étudient les arbres et ce qui les entoure. Et les nouvelles ne seront pas forcément très bonnes.

Voilà deux volumes qui ne sont pas fait pour les lecteurs pressés de BD survitaminées. Warren Ellis prend son temps, installent de multiples histoires sans lien apparent, et utilise ce prétexte purement SF (une invasion extraterrestre) pour explorer de façon très politique ce que nos différents pays ont de plus sombre. Moi j’ai adoré, la tension monte petit à petit, les intentions des uns et des autres se révèlent lentement, et le mystère des arbres se fait de plus en plus menaçant. L’intrusion de ces troncs monstrueux donne l’occasion au dessinateur de nous offrir des planches magnifiques avec des décors étonnants. Il parait qu’il va falloir être patient pour avoir la suite. Je suis patient, et je ne raterai le 3° volume pour rien au monde.

trees 01

Sean Murphy (scénario), Matt Hollingsworth (dessin) / Batman, White Knight, Urban Comics (2018), traduit de l’anglais par Benjamin Rivière.

Greg Rucka (scénario), Leandro Fernandez (dessin), Daniela Miwa (couleur) / The old guard, Tome 1 : 1 feu et à sang, Glénat/Comics (2018), traduit de l’anglais par Alex Nikolavitch.

Matt Kindt (scénario), Tyler Jenkins (dessin) / GrassKings 1/3, Futuropolis (2019), traduit de l’anglais par Sidonie Van den Dries.

Warren Ellis (scénario), Jason Howard (dessin) / Trees 1 En pleine ombre, Urban Comics (2016), Trees 2 Deux forêts, Urban Comics (2016) traduits de l’anglais par Alex Nikolavitch.