Une curiosité

Tous les amateurs de SF qui connaissent l’âge d’or américain connaissent Jack Vance. Mais ils ne savent pas forcément qu’il a aussi écrit au moins un polar : Méchant garçon.

VanceRonald Wilby est un ado rondouillard, mal dans sa peau, surcouvé par une mère qui voit en lui un futur médecin. Ronald aimerait bien que la belle Lauren fasse attention à lui qui est si doué, si imaginatif, si supérieur à ces garçons stupides (mais musclés) qu’elle invite chez elle. Un jour, après une humiliation de plus, il tombe sur la très jolie Carol … et la tue.

Heureusement, maman a une solution à tous les problèmes. Elle va transformer une petite salle de bain, sous l’escalier du rez-de-chaussée, en cache et prétendre qu’il s’est enfui. Tout se passe bien, jusqu’à ce que maman tombe malade, et soit hospitalisée …

C’est loin d’être le roman du XX° siècle, mais c’est une curiosité pour les amateurs de Vance, et c’est plutôt malin dans le déroulé des événements. Certes, il ne faut pas trop chercher la petite bête, et aller vérifier que tout est crédible, mais dans l’ensemble, la peinture de l’esprit perturbé du gros Ronald est plutôt bien fichue et dérangeante. D’autant plus que la folie du personnage ne se révèle que peu à peu.

L’ensemble est certes oubliable, mais si vous tombez dessus il vous fera passer quelques moments délicieusement affreux.

Jack Vance / Méchant garçon (Bad Ronald, 1973), Folio/Policier (2015), traduit de l’anglais (USA) par Jacqueline Lenclud.

3 réflexions au sujet de « Une curiosité »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s