Il y a des charlots quand même

Il y a des responsables de com qui sont quand même de sacré feignasses, ou des buses terribles. Pas celles et ceux de nos maisons d’édition préférées bien entendu, que j’embrasse à distance, mais voyez plutôt les messages que j’ai reçu récemment :

Premier message :

Bonjour,

Pour éviter de se laisser embarquer dans des « fake news » angoissantes et pour bien comprendre les prédictions de l’écrivain français du 16ème siècle, il y a urgence à revenir à l’essentiel : le fac-similé de l’édition de 1557, la seule réellement publiée du vivant de Nostradamus.

Il faut en effet savoir que Les Prophéties nous sont parvenues grâce à des centaines d’éditions. La complexité de la langue de Nostradamus (mélange de français, de latin et d’occitan) a ainsi conduit à toutes sortes de traductions, sans compter les interprétations plus ou moins hasardeuses qui en sont tirées.

Pourtant, aucun essai ni aucune interprétation n’en remplacent la lecture, confrontation obligée avec le texte authentique. Dans le contexte actuel, la transcription du fac-similé et la transcription modernisée de cette édition, sont plus que jamais à mettre entre toutes les mains.

Pour pouvoir lire le texte correctement, ce recueil présente pour la première fois sous format numérique et papier, trois textes complémentaires :

  • le fac-similé de l’édition de 1557, sous forme de clichés des pages ;
  • la transcription de ce fac-similé,  en typographie actuelle et contemporaine, mais sans la moindre retouche ;
  • et une transcription modernisée de cette édition, pour faciliter la lecture et la compréhension.

Nous feriez-vous le plaisir d’annoncer cette parution ?

Souhaiteriez-vous recevoir un exemplaire, en vue d’un projet éditorial ? (PDF compte tenu du contexte actuel)

Je vous ai adressé le CP complet en PJ. Version Word et visuels HD disponibles.

Un sujet serait-il susceptible de vous intéresser ? (possibilité d’itw, de reportage)

Alors comment dire ? Est-ce une interview de Nostradamus qui m’est proposée ? Ce brave garçon m’aurait-il envoyé ce mail sans même jeter un coup d’œil sur ce qui m’intéresse ? Ou ai-je écrit, quelque part, une chronique qui laisse penser que je suis fan des prophéties en tous genres ?

Message suivant :

Bonjour,

Nous sommes tous un jour, tôt ou tard, confrontés à la maladie, au handicap et à la mort. Ces sujets que nos sociétés modernes choisissent d’ignorer jaillissent pourtant dans nos vies, les bousculent, les heurtent même, parfois douloureusement.

Mais faut-il pour autant les vivre comme des tragédies ? Et s’il s’agissait plutôt d’initiations qui peuvent être inspirantes pour en sortir grandis ?

Le livre « Olivier, de l’épreuve à la vie », est le bouleversant témoignage d’une famille qui a traversé les difficultés de l’existence avec la même gratitude.

Il raconte l’histoire d’un jeune couple épanoui, qui a deux enfants et un métier passionnant. Et puis un jour tout bascule : le 14 juillet 1997, un accident stupide transforme un père de famille, un vétérinaire apprécié de tous, en infirme tétraplégique complet et sous assistance respiratoire.

Comment ses proches et lui-même ont-ils vécu les seize années qui ont suivi ? Comment ont-ils surmonté les moments de découragement, de tristesse et leurs propres peurs ?

Je vous ai adressé le CP complet en PJ. Version Word et visuels HD disponibles.

Un sujet serait-il susceptible de vous intéresser ? (possibilité d’itw, de reportage).

Là encore non. Et mêmes questions, le messager est-il un branlougat complet qui arrose tous azimuts ? Ou ces deux guignols sont-ils des vautours qui essaient de profiter de l’angoisse généralisée pour vendre leur soupe ?

Mais mon préféré, car moins putassier mais beaucoup plus décalé :

Bonjour,

Nous sommes heureux de vous présenter le nouveau livre CHAPEAUX DIOR ! publié par Rizzoli New York.

Nous serions heureux que vous présentiez ce bel ouvrage dans votre magazine.

Veuillez trouver en pièce jointe le communiqué de presse, ainsi que deux photos de la couverture en haute résolution. N´hésitez pas à nous contacter si vous désirez recevoir un exemplaire du livre, en vue de publier un article.    

La couverture du livre est disponible pour réaliser un article.

Les images destinées à la presse ne peuvent être reproduites que dans le cadre d’un article au sein du magazine, en respectant le titre du livre et en indiquant les droits d’auteur. Aucune image ne peut être recadrée, recouverte avec du texte ou modifiée. Le texte peut être utilisé seulement si la source est citée. Les images sont uniquement destinées à un article de presse réalisé par vous même. Les images ne peuvent pas être transmises à des tiers ou des revues/magazines publiés par le même éditeur. La présentation de ces images en ligne à d’autres fins qu’un article est strictement interdite. Une fois utilisées, les images doivent être supprimées des ordinateurs ou des serveurs et ne doivent pas être stockées sur des serveurs en ligne ou sous forme papier. 

Si vous êtes intéressés par de grandes reproductions, d’autres visuels ou une reproduction de la couverture, nous vous remercions de nous contacter pour obtenir le consentement de DIOR et Rizzoli. Ces images peuvent être soumises à des droits de publication.

En toutes circonstances, il est strictement interdit de scanner, filmer ou photographier les images du livre. Toutes images utilisées sans autorisation seront facturées.

C’est marrant ce mélange de mise en garde, de menaces et de proposition de collaboration. Et je trouve assez rigolo qu’on propose à actu du noir un bouquin sur les chapeaux ! Rigolo, mais ça pose quand même une question sur le professionnalisme de l’attachée de presse. Quant à leurs images et leurs textes, qu’ils se les gardent.

Allez, dites-moi si vous recevez vous aussi des messages rigolos comme ceux-là.

 

14 réflexions au sujet de « Il y a des charlots quand même »

  1. Pierre FAVEROLLE

    Salut Jean-Marc, pour répondre à ta question, oui, je reçois nombre de ce genre de propositions que je ne prends même plus la peine de lire. Serait-ce parce que nous faisons partie du gotha des blogs … ou l’inverse ? 🙂 Amitiés

    Répondre
  2. Jacky Soulie

    Moi j’ai reçu un mail d’un riche africain qui allait mourir du coronavirus et qui voulait me céder sa fortune pour la transmettre à la recherche. Il me fallait juste contacter quelqu’un qui me ferait connaître les démarches administratives pour bénéficier de cette manne providentielle.

    Répondre
    1. Jean

      Je suis son notaire : pouvez-vous m’envoyer votre numéro de CB (avec le code et le l’identifiant derrière) pour que je fasse le virement ?
      Merci pour votre diligence…

      Répondre
  3. flyingelectra

    j’ai réussi au début de mon blog et depuis plus rien, ils ont du prendre peur .. mais les mails pour nous vendre des masques, c’est aussi très à la mode ces temps-ci 🙂

    Répondre
    1. Jacky Soulie

      Sinon, sur Facebook, en ce moment, tous les courtiers en Assurance Santé et autres Mutuelles y vont de leurs publicités (que je me fais un plaisir de bloquer, trouvant ça obscène)

      Répondre
  4. belette2911

    Putain, mais j’ai jamais ce genre de truc, moi ! La paix royale ! 😆 Tu dois avoir une tête à chapeau et à interviewer Nostradamus, toi ! Et eux, des têtes à claques 😀

    Quand je lis tout ce que tu ne peux pas faire dans la dernière proposition, on aurait envie, effectivement, de leur conseiller gentiment d’aller s’essuyer avec leurs pages ! PTDR

    Ok, je suis méchante, je sors…

    Répondre

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s