Frank Sinatra passe au mixeur.

Autre lecture de vacances, un roman de Matthew McBride, encore une découverte de Gallmeister, au titre intrigant : Frank Sinatra dans un mixeur. Et vous verrez en lisant, le titre n’est pas une figure de style.

McBrideCambrioler un banque en s’enfuyant à bord d’une camionnette de boulanger, c’est une bonne idée pour l’effet de surprise, moins bonne pour échapper aux poursuites. Faut dire aussi que Telly et Bruiser, chargés du casse pour Parker, le caïd de la ville, ne sont pas des génies …

Bruiser se fait descendre et Telly a l’excellente idée de doubler tout le monde et de se barrer avec le magot. Il se trouve alors poursuivi par les deux tueurs tarés et sadiques de Parker, les flics de la ville et Nick Valentine, un ancien flic alcoolique devenu privé. Autant dire qu’il ne va pas aller loin.

Mais qui mettra la main sur le fric ? Et que vient donc faire Frank Sinatra là-dedans ?

Je ne vais pas vous dire que c’est un polar profond qui fait réfléchir et qu’on garde les personnages en soi pendant des années. Ce que je peux vous dire par contre, c’est qu’il a un sacré rythme, que ça va à fond, que c’est complètement taré, et que les frères Coen pourraient parfaitement s’en saisir tant les truands sont bêtes et méchants et les situations complètement loufoques. L’auteur ne recule devant aucune outrance et ne semble avoir aucune autre limite que celle de son imagination. Qui les repousse loin !

Un excellent moment de lecture.

Matthew McBride / Frank Sinatra dans un mixeur (Frank Sinatra in a blender, 2013), Gallmeister/Néonoir (2015), traduit de l’anglais (USA) par Laurent Bury.

11 réflexions au sujet de « Frank Sinatra passe au mixeur. »

  1. Wollanup.

    On met un entretien avec l’ homme de Saint Louis sur le site la semaine prochaine.Personne beaucoup plus grave que ces écrits.

    Répondre
  2. Françoise

    À peine commencé, un peu de mal à accrocher… On va voir la suite. Bon, quand on sort de Stuart Neville on a tendance à être difficile, même sans fantôme.

    Répondre
  3. Françoise

    C’est surtout le côté grosse caricature du hard-boiled qui me gêne (du moins pour l’instant, mais pour être honnête, je l’ai abandonné au profit de Michaël Mention et de Kanae Minato). Il attend sur la pàl le pauvre…

    Répondre
    1. actudunoir Auteur de l’article

      Tu diras si tu le reprends.
      Le nouveau chez néonoir, Cassandra, est excellent. Chronique à venir dans quelques jours, quand j’aurai vidé la liste des chroniques en retard.

      Répondre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s