Plus de 500 pages de plaisir

On croyait que Jo Nesbo avait abandonné Harry Hole. Mais non, il revient dans La soif.

A14504_Nesbo_Lasoif.inddHarry Hole c’est rangé. Marié, tranquille, prof à l’école de police, il ne veut plus entendre parler de meurtre, de sang et de tueurs en série. Jusqu’à ce que le cadavre d’une jeune femme soit découvert. Elle a été saigné à mort, et porte des traces de dents à la gorge. Quand un second cadavre est trouvé, Harry, sollicité par Mikael Bellman, directeur de la police et son ancien ennemi intime, finit par accepter de participer à l’enquête.

Pour sauver des vies ? Ou pour reprendre l’enquête, la seule, qu’il n’a pu mener à son terme et arrêter enfin le seul meurtrier qui lui ait échappé ?

Tant qu’à un thriller de temps en temps, autant en lire un bon, voire un très bon. Comme La soif.

Tout le savoir faire de Jo Nesbo. Ses fausses pistes, sa façon de jouer avec le lecteur, de varier les rythmes … Même quand on le connait bien et qu’on se méfie on se fait encore avoir. Enfin moi je me fais avoir. Avec délice.

C’est vrai, certains de ses autres ouvrages avaient un peu plus de fond. Mais arriver à faire passer aussi vite plus de 500 pages, sans jamais donner l’impression qu’il y en ait une seule de trop, ce n’est pas à la portée de tout le monde.

Un pur plaisir.

Jo Nesbo / La soif (Tørst, 2017), Série Noire (2017), traduit du Norvégien par Céline Romand-Monnier.

13 réflexions au sujet de « Plus de 500 pages de plaisir »

  1. Jeanne

    Je n’avais pas lu de Jo Nesbo depuis Police. Pour moi Nesbo c’était Harry Hole point. Rigide sans doute. Trop tôt sûrement. Et voilà! Harry est de retour! Je suis aux anges. Merci pour cette bonne nouvelle Jean-Marc. Et votre résumé me donne très très envie. Est ce que je vais pouvoir attendre Noël?

    Répondre
  2. Suffra

    Bonjour et tout d’abord encore merci pour vos excellents conseils de lecture !!!!
    Harry Hole revient !!!!! Merveilleuse nouvelle et contrairement à Jeanne, je me sens incapable d’attendre pour découvrir ce nouveau bouquin.
    Demain, je file chez mon libraire favori.

    Répondre
  3. Le Noir

    Jeudi 24 décembre 2015 sur France Inter dans l’émission de Kathleen Evin « L’humeur vagabonde » a été diffusé cet extrait d’un roman de Jo Nebo ; Louis se réveilla quand le soleil était si bas que les rayons touchèrent ses yeux, il les plissa, aperçut les gens et les voitures qui défilaient devant lui et sa sébile. Ça avait été une activité somme toute assez lucrative jusqu’à ce que les Tsiganes débarquent de Roumanie, voilà quelques années, toujours plus nombreux. Maintenant, il y en avait partout, on aurait dit un essaim de sauterelles qui se serait abattu sur la capitale, un essaim qui mendiait, volait, escroquait. En tant que sauterelles, il fallait naturellement les éradiquer par tous les moyens, telle était l’opinion bien arrêtée de Louis : les mendiants norvégiens, à l’instar des armateurs norvégiens, méritaient une certaine protection de la part de l’Etat contre la concurrence étrangère. Dans ces circonstances, il était constamment obligé de recourir au vol à la tire, ce qui était non seulement fatigant, mais franchement indigne de lui. Il soupira et de son index sale, donna un petit coup à sa tasse… etc.
    Quelqu’un peut-il retrouver le titre de ce roman ? (Et est-il possible de savoir pourquoi cet extrait a été choisi ?)
    Merci par avance…

    Répondre
    1. actudunoir Auteur de l’article

      Je n’ai pas entendu l’émission, mais ce n’est pas le dernier. Un coup de Gougueule et on trouve que c’est dans le précédent : Le fils (qui n’est pas un Harry Hole). Maintenant, pourquoi cet extrait a été choisi, il faudrait écouter toute l’émission pour le savoir.

      Répondre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s